28.10.2020 à 16:15

SuisseDiscos fermées, manifestations restreintes et masque généralisé

De nouvelles mesures de sécurité sanitaire ont été annoncées ce mercredi par le Conseil fédéral pour enrayer la forte hausse du nombre de contaminations au Covid-19.

Alain Berset a annoncé mercredi de nouvelles mesures de sécurité sanitaire.

Keystone

Discothèques fermées, rassemblements limités ou port du masque en extérieur: dès jeudi, ces mesures seront étendues pour une durée indéterminée à toute la Suisse. Le Conseil fédéral a renforcé mercredi sa stratégie contre la propagation du coronavirus.

«Nous voulons tous surmonter la crise ensemble». C’est par ces mots que la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga a ouvert la conférence de presse sur les nouvelles mesures fédérales pour lutter contre la deuxième vague de Covid. On a tous un intérêt à ce que les infections baissent, a-t-elle poursuivi. «Personne ne veut d’un deuxième semi-confinement».

Ces mesures entravent la vie sociale et économique, mais elles sont indispensables pour ralentir la progression des nouvelles infections, a poursuivi le ministre de la Santé Alain Berset. Les cantons peuvent aller plus loin en fonction de leur situation. Des mesures plus strictes pourraient aussi suivre au niveau fédéral.

«Chaque mesure sanitaire coûte», selon le conseiller fédéral Guy Parmelin.

Keystone

Les tenanciers de discothèques, boîtes de nuit et autres lieux de danse de toute la Suisse devront fermer les portes de leurs établissements. Les restaurants et les bars devront arrêter leur service à 23h00. Seules quatre personnes pourront se regrouper par table, mais une exception sera faite aux familles avec enfants.

Les réunions de famille ou entre amis dans le cercle privé seront limitées à dix personnes, en raison du nombre élevé de contaminations dans ce cadre.

Pas plus que 50 personnes

Les manifestations publiques, sportives, culturelles ou religieuses, ne pourront pas accueillir plus de 50 personnes. En revanche, les assemblées parlementaires et communales pourront avoir lieu tout comme les manifestations politiques et les récoltes de signatures.

Les sportifs et les artistes professionnels pourront continuer leurs entraînements, leurs compétitions, leurs répétitions et leurs représentations, mais avec un public réduit. Les chorales d’amateurs ne pourront plus répéter, contrairement aux professionnels.

Les activités sportives et culturelles de loisirs ayant lieu à l’intérieur sont limitées à quinze personnes. Les distances et le port du masque devront être respectés.

L’enseignement dans les universités et autres hautes écoles se fera à distance dès le 2 novembre. Les leçons dans les écoles obligatoires et le secondaire II (gymnases et écoles professionnelles) pourront se donner en présentiel.

Masques à l’extérieur

Le port du masque sera imposé à l’extérieur, dans les endroits à forte fréquentation comme les terrasses de restaurants, les abords de magasins ou les marchés, à toutes les personnes de plus de 12 ans. Depuis le 19 octobre, le masque est obligatoire dans tous les espaces publics clos, quais de gares, arrêts de bus et aéroports inclus. Désormais, il faudra s’équiper partout où la distance de précaution ne peut pas être tenue, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Le conseiller fédéral Alain Berset s’est exprimé sur le port du masque en extérieur.

Keystone

Le masque sera aussi obligatoire dans les écoles du niveau secondaire II, soit le niveau qui succède à l’école obligatoire. Il sera aussi de mise partout au travail, sauf là où les distances peuvent être respectées ou dans les bureaux individuels. Le télétravail doit être privilégié par les employeurs. La protection des collaborateurs doit être assurée.

Tests rapides

Les tests rapides pourront être utilisés dès lundi. Moins sensibles que les tests virologiques PCR, ils ne pourront toutefois pas être utilisés pour l’ensemble de la population.

Seules les personnes qui présentent des symptômes, selon les critères de l’OFSP et qui ne font pas partie d’une catégorie à risque pourront bénéficier des tests rapides. Les personnes asymptomatiques qui ont été alertées par l’application de traçage SwissCovid pourront également se soumettre au test rapide. Pour ces cas, il sera remboursé par la Confédération.

Zones à risque

Vu l’incidence très élevée des cas de coronavirus en Suisse, le Conseil fédéral a également revu à la hausse les valeurs seuil pour placer des pays et des zones sur la liste des quarantaines. Seuls les pays et les territoires où l’incidence dépasse de plus de 60 l’incidence en Suisse seront décrétés à risque.

Les exceptions pour les voyages d’affaires et pour les personnes qui voyagent pour des raisons médicales sont également adaptées. Actuellement, ces voyages ne peuvent pas durer plus de cinq jours. Cette règle est abolie.

Travailleurs sur appel

Les travailleurs sur appel avec un contrat à durée indéterminée bénéficieront également d’indemnités en cas de réduction des horaires. À la demande du Parlement, l’ordonnance sur l’assurance-chômage a été adaptée avec effet rétroactif au 1er septembre 2020. Le droit est limité au 30 juin 2021.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!