Le Conseil fédéral veut prolonger le certificat Covid en 2023
Publié

BerneLe Conseil fédéral veut prolonger le certificat Covid en 2023

Alain Berset l’a annoncé lundi, il demande au Parlement de prolonger certains aspects la loi Covid-19, comme le fameux certificat. Ce serait le seul moyen pour permettre aux gens de voyager.

par
Eric Felley
Alain Berset et le Conseil fédéral ont transmis au Parlement les arguments pour prolonger le certificat Covid.

Alain Berset et le Conseil fédéral ont transmis au Parlement les arguments pour prolonger le certificat Covid.

DR

Répondant lundi à une question du conseiller national Thomas Hurter (UDC/SH), le chef de la Santé Alain Berset a donné quelques nouvelles sur l’avenir du certificat Covid-19 en Suisse, à l’heure où beaucoup de personnes voient leur document perdre sa validité: «La base légale du certificat Covid est limitée à fin 2022, a-t-il rappelé. Afin que l’attestation puisse également être délivrée à l’avenir et utilisée pour des voyages à l’étranger, le Conseil fédéral a envoyé un message au Parlement pour étendre certaines dispositions de la loi Covid-19».

Des certificats sans limite?

Thomas Hurter avait d’abord posé cette question: «Comment le Conseil fédéral entend-il garantir la liberté de voyager des personnes entièrement vaccinées (dose de rappel comprise, soit trois doses) cet été et cet automne? Prévoit-il de s’aligner sur les règles d’autres États, qui n’ont pas fixé de limite de validité au certificat une fois la dose de rappel administrée?»

Des validités en fonction des pays

Alain Berset lui a répondu: «La durée de validité d’un certificat Covid est déterminée par les règles du pays de résidence respectif. De manière générale, les restrictions liées au certificat ne s’appliquent plus aux personnes entrant en Suisse. Les personnes qui voyagent à l’étranger doivent se renseigner sur la réglementation qui s’y applique. Il est possible, par exemple, qu’un certificat qui a expiré en Suisse soit encore valable pour l’entrée dans un autre pays, si ce pays a une durée de validité plus longue».

Quatrième dose pour voyager?

Thomas Hurter a également relevé que la question d’un deuxième rappel (soit une quatrième dose) se pose de plus en plus souvent pour les personnes qui ont besoin d’un certificat valide pour voyager «même si ce deuxième rappel n’est ni médicalement indiqué, ni recommandé». Le Conseil fédéral étudie la question: «Les personnes qui ont besoin d’un deuxième rappel pour un voyage à l’étranger devraient pouvoir en recevoir un, a assuré Alain Berset. Le Conseil fédéral décidera prochainement comment les personnes qui souhaitent voyager peuvent avoir accès à ces vaccins».


Votre opinion

24 commentaires