Coronavirus - Le Conseil fédéral veut vacciner les Suisses de l’étranger et les frontaliers
Publié

CoronavirusLe CF veut vacciner les Suisses de l’étranger et tous les frontaliers

Les Suisses de l’étranger ainsi que les frontaliers sans assurance maladie devraient pouvoir se faire piquer en Suisse. Berne veut modifier l’ordonnance sur les épidémies en ce sens.

1 / 1
Le Conseil fédéral se prononcera définitivement le 25 août.

Le Conseil fédéral se prononcera définitivement le 25 août.

20min/Marco Zangger

Jusqu’à maintenant, en raison du nombre limité de doses de vaccins, seules les personnes domiciliées en Suisse, les frontaliers travaillant dans des établissements de santé ainsi que les étrangers disposant d’une assurance maladie obligatoire avaient la possibilité de se faire vacciner en Suisse.

Maintenant que toutes les personnes vivant en Suisse qui souhaitent se faire vacciner ont pu le faire et qu’il y a suffisamment de doses de vaccins disponibles, le Conseil fédéral estime que l’accès à la vaccination devrait être accordé à d’autres personnes ayant un lien étroit avec la Suisse. Il s’agit des Suisses de l’étranger sans assurance maladie obligatoire en Suisse, des membres de leur famille proche (conjoints, enfants, parents et beaux-parents qui vivent dans le même ménage) et des frontaliers sans assurance maladie obligatoire en Suisse.

Gratuit pour les frontaliers. À voir pour les Suisses de l’étranger

Au terme de sa séance du mercredi 18 juillet, le Conseil fédéral met donc en consultation auprès des cantons et des partenaires sociaux une modification de l’ordonnance sur les épidémies. Celle-ci prévoit que les coûts de la vaccination pour les frontaliers soient pris en charge par la Confédération, ceux-ci étant régulièrement en Suisse et pouvant influencer l’évolution de la pandémie.

Pour les Suisses de l’étranger et les membres de leur famille proche sans assurance maladie obligatoire, il met en consultation deux variantes. Dans la première, la vaccination sera prise en charge par la Confédération; dans la deuxième, ces personnes devront assumer elles-mêmes les coûts de la vaccination.

Le Conseil fédéral prendra sa décision le 25 août 2021.

(gma)

Votre opinion