Actualisé

Drame à BerkeleyLe constructeur de l'immeuble avait été condamné

D'après la presse, deux plaintes visant le constructeur de l'immeuble où un balcon s'est effondré avaient été précédemment déposées.

1 / 9
Le balcon «était juste destiné à être un endroit où une personne pourrait se tenir debout, respirer» ( Mercredi 17 juin 2015)

Le balcon «était juste destiné à être un endroit où une personne pourrait se tenir debout, respirer» ( Mercredi 17 juin 2015)

AFP
Selon Gene St. Onge, un ingénieur de génie civil d'Oakland qui a visité les lieux de l'accident,  les morceaux de bois qui ressortent du bâtiment et qui soutenaient le balcon semblent montrer des signes de pourrissement ( Mercredi 17 juin 2015)

Selon Gene St. Onge, un ingénieur de génie civil d'Oakland qui a visité les lieux de l'accident, les morceaux de bois qui ressortent du bâtiment et qui soutenaient le balcon semblent montrer des signes de pourrissement ( Mercredi 17 juin 2015)

AFP
Des fleurs en souvenir des victimes. Elles étaient toutes aux États-Unis pour y travailler pendant l'été, grâce à un programme de visas temporaires J1. ( Mercredi 17 juin 2015)

Des fleurs en souvenir des victimes. Elles étaient toutes aux États-Unis pour y travailler pendant l'été, grâce à un programme de visas temporaires J1. ( Mercredi 17 juin 2015)

Keystone

Le constructeur de l'immeuble où un balcon s'est effondré à Berkeley (Californie) dans la nuit de lundi 15 à mardi 16 juin, tuant six étudiants et blessant sept personnes, avait été condamné à des millions de dollars d'amendes pour balcons défectueux, affirme le San Francisco Chronicle jeudi 18 juin.

D'après le quotidien, qui cite le maire de Berkeley Tom Bates, des plaignants accusaient le constructeur d'avoir fabriqué des balcons qui pourrissaient prématurément.

D'après des documents de justice cités par le quotidien, Segue Construction avait payé 6,5 millions depuis 2013 pour mettre fin à deux plaintes liées à des problèmes apparemment similaires à ceux qui sont survenus à la résidence d'appartements Library Gardens, où a eu lieu le tragique accident.

De l'eau infiltrée dans les lattes de bois

D'après l'entretien de Tom Bates au quotidien californien, il y a une «forte probabilité» que de l'eau ait pénétré dans les lattes de bois qui soutenaient le balcon. Il s'est effondré pendant une fête d'anniversaire célébrant les 21 ans d'un ou une étudiante irlandaise passant l'été à Berkeley.

La ville de Berkeley, dans un communiqué publié tard mercredi sur son site internet, a par ailleurs ordonné qu'un deuxième balcon du même immeuble, jugé «structurellement dangereux», soit également retiré de la façade de l'immeuble.

L'enquête officielle est toujours en cour et n'est pas terminée. La municipalité a également précisé dans son communiqué que les familles des victimes continuaient à arriver d'Irlande à Berkeley jeudi, mais n'a pas encore précisé où et quand auraient lieu les obsèques.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!