Corée du Sud: Le coronavirus MERS fait une onzième victime
Actualisé

Corée du SudLe coronavirus MERS fait une onzième victime

Une femme de 72 ans décédée après avoir contracté le coronavirus MERS. Il s'agit de la onzième victime en Corée du Sud.

Le port du masque c'est généralisé en Corée du Sud depuis le début de l'épidémie.

Le port du masque c'est généralisé en Corée du Sud depuis le début de l'épidémie.

Keystone

La Corée du Sud a annoncé ce vendredi 12 juin que le bilan des décès dus au coronavirus MERS s'était alourdit à 11 mais les autorités ont demandé à la population de ne pas céder à la peur, mettant en avant une diminution du nombre de nouvelles contaminations.

Au total, 126 personnes ont été infectées par ce virus depuis le premier diagnostic réalisé le 20 mai sur un homme revenant d'Arabie saoudite et d'autres pays du Golfe. Le nombre de nouveaux cas de contamination s'élevait vendredi à quatre, contre 14 jeudi et 13 mercredi, a souligné le ministère de la Santé.

Vendredi, 3680 personnes se trouvaient en quarantaine, chez elles ou à l'hôpital, contre 3805 la veille. Au total, la quarantaine a été levée pour 1249 personnes depuis le début de l'épidémie, la plus étendue en dehors de l'Arabie saoudite.

«Peu de risques»

«Le nombre de cas nouveaux confirmé a nettement baissé et il y a peu de risques que le virus se transmette par les voies aériennes ou en dehors des établissements hospitaliers», a précisé le ministère dans un communiqué.

«Nous appelons les gens en conséquence à maîtriser leur peur et à vaquer à leurs occupations quotidiennes».

Jeudi, la banque centrale sud-coréenne avait été contrainte d'abaisser son taux directeur à 1,50%, un plus bas historique, en raison notamment de la menace que fait peser l'épidémie sur le tourisme et la consommation des ménages.

Les centres commerciaux, les restaurants et les cinémas ont fait état d'une forte baisse de leur chiffre d'affaires depuis le début de l'épidémie. Plus de 54'000 visiteurs étrangers ont annulé leur voyage en Corée du Sud depuis le 1er juin, selon l'Office du tourisme.

Aucun traitement

Le coronavirus MERS (syndrome respiratoire du Moyen-Orient) est un virus plus mortifère mais moins contagieux que celui du SRAS ou syndrome respiratoire aigu sévère (près de 800 morts dans le monde en 2003).

Il n'existe aucun vaccin ou traitement pour ce virus, qui présente un taux de mortalité d'environ 35%, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). En Arabie saoudite, plus de 950 personnes ont été contaminées depuis 2012 et 412 sont décédées.

(AFP)

Votre opinion