Hockey sur glace: Le côté obscur du HC Bienne relance Gottéron
Actualisé

Hockey sur glaceLe côté obscur du HC Bienne relance Gottéron

Vainqueur 2-3 à Bienne après avoir été mené 2-0, FR Gottéron a remporté sa première victoire de la saison. Une leçon d'humilité pour le HCB, invaincu jusque-là.

par
Cyrill Pasche Bienne

Il y a des victoires et même certaines défaites qui tombent à pic. La victoire de FR Gottéron (3-2), la première de l’exercice après quatre rondes de championnat, est évidemment à classer dans cette catégorie. Le premier revers du HC Bienne après trois matches gagnés sans trop forcer ni suer, arrive aussi au bon moment.

Suffisamment tôt dans la saison pour ne pas prendre de mauvaises habitudes, et surtout ne pas oublier que facilité et suffisance ne mènent généralement à rien de bon, si ce n’est à des revers tel que celui de vendredi soir contre FR Gottéron. Une défaite sans retrousser ses manches et en jouant au ralenti. Un coup d'arrêt irritant pour les Seelandais, tant FR Gottéron prenait l'eau de toutes parts et semblait destiné à imploser en début de rencontre.

Les Biennois ont dévoilé le côté obscur de leur jeu vendredi soir: le visage du HCB était celui d’un parvenu arrogant et suffisant, alors que ce trait de caractère n'a jamais été le genre de la maison. Le coach Antti Törmänen se servira certainement de cette bonne leçon d’humilité pour s’assurer que ses hommes, avant de monter dans le car pour se rendre à Berne samedi soir, se remettent les idées en place et reviennent vite à leur réalité: celle d'un groupe capable de produire du hockey de lumière. Celle d'une formation qui fait partie de ce qui se fait de mieux à travers la ligue lorsqu’elle appuie sur l’accélérateur sans oublier qui elle est ni d’où elle vient. Mais il lui manque encore la rigueur des grandes équipes et la culture de la gagne qui va avec. Cela viendra.

Reto Berra, taille patron

En face, FR Gottéron a franchi un cap important dans une saison qu’il a abordée du mauvais patin. Le gardien Reto Berra, touché dans son amour propre puis par la grâce, a été grandiose dès l’instant où les Dragons ont été menés 2-0 (19e). Julien Sprunger (32e, 2-2) et Andreï Bykov (45e, 2-3) ont chacun débloqué leur compteur but et assumé leur rôle habituel de leaders en guidant l’équipe vers la victoire. La performance de ces trois éléments-clé est un signal majeur pour la suite du parcours de Gottéron.

Quant au quatuor d’étrangers (Birner, Slater, Miller et Holos), il n’a toujours pas brillé, mais peu importe: les Dragons tiennent enfin leur première victoire, et pas grand-monde aurait parié sur eux après un premier tiers temps quelconque et par moments presque grotesque sur le plan défensif (0-2 après 19 minutes). Malgré ce résultat positif, le coach Mark French a encore beaucoup de boulot devant lui.

Les Fribourgeois ont au moins retrouvé la foi. On patientera encore quelques matches avant d’affirmer qu’ils ont aussi retrouvé le feu sacré. Ce succès demande maintenant confirmation, mais il a déjà le mérite de détendre l’atmosphère avant la venue de la lanterne rouge, Rapperswil, samedi soir à Saint-Léonard.

Votre opinion