Ski de fond: Le coup de sang de Bolshunov signalé à la police
Publié

Ski de fondLe coup de sang de Bolshunov signalé à la police

Le Russe, quatre fois médaillé olympique, a pété les plombs contre un adversaire qu’il n’arrivait pas à dépasser, ce week-end en Finlande. Une plainte a été déposée.

Coup de sang en terre nordique: la police finlandaise a annoncé lundi avoir été saisie d’une plainte après la série de mauvais gestes du champion olympique russe Alexander Bolshunov contre un concurrent finlandais lors du relais de ski de fond à Lahti ce weekend.

«L’incident a fait l’objet d’une plainte», a déclaré lundi à l’AFP Tuomas Kuure, un porte-parole de la police locale. «Nous faisons une première évaluation pour voir s’il y a des preuves pour engager une enquête préliminaire», a-t-il précisé au sujet de cette inhabituelle procédure extra-sportive.

A la lutte pour la deuxième place, la Russie et la Finlande étaient au coude à coude dimanche jusque dans la dernière ligne droite lors de l’épreuve de Coupe du monde.

Coups de bâton

Alors que le Finlandais Joni Maeki s’était engagé dans le couloir le plus à droite, Alexander Bolshunov a tenté de forcer le passage, en vain. Enervé, le Russe a alors touché Maeki une première fois avec son bâton de ski, puis a tenté de mettre un nouveau coup de bâton dans un geste de mauvaise humeur.

Une fois la ligne franchie, Bolshunov n’a pas ralenti et a changé de trajectoire pour percuter volontairement Maeki, qui célébrait la deuxième place avec le reste de l’équipe finlandaise. L’athlète est allé s’excuser quelques secondes plus tard.

Russie disqualifiée

La Fédération finlandaise de ski a précisé que Joni Maeki n’était pas lui-même à l’origine de la plainte. La police n’a pas voulu préciser qui l’avait déposée.

Si l’affaire débouche sur des poursuites, Bolshunov risque une amende ou une peine pouvant aller jusqu’à deux ans d’emprisonnement en Finlande. Sur le plan sportif, le relais russe avait été disqualifié à cause du «comportement antisportif» de Bolshunov.

(AFPE)

Votre opinion