Publié

CerveauLe courant à haute fréquence, vrai espoir pour la psychiatrie

La stimulation cérébrale profonde, d’abord utilisée en neurologie, pénètre peu à peu le champ psychiatrique. Efficace contre les troubles compulsifs, elle est testée pour soigner d’autres pathologies.

par
Elisabeth Gordon
LMD

Utiliser du courant électrique pour corriger certaines fonctions cérébrales, la pratique n’est pas nouvelle. Trois techniques (voir infographie) sont connues depuis de nombreuses années: la stimulation du nerf vague, la stimulation cérébrale transcrânienne et la stimulation cérébrale profonde. Ces pratiques ont toutefois connu un regain d’intérêt avec l’utilisation étendue de la stimulation cérébrale profonde qui, après avoir été employée en neurologie, pénètre peu à peu le champ de la psychiatrie.

Votre opinion