Actualisé 08.12.2017 à 13:59

MarchésLe cours du bitcoin fait des montagnes russes

Le cours de la plus importante des cryptomonnaies était soumis à de fortes variations vendredi.

Le Bitcoin c'est quoi? Vidéographie explicative sur cette une monnaie dématérialisée créée en 2009 à partir de code informatique.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, le cours du bitcoin a brièvement dépassé les 17'000 dollars (16'795 francs) vers 2h30, avant de retomber moins de quatre heures plus tard à 14'600 dollars, puis de rebondir à nouveau, d'après l'agence Bloomberg qui calcule un cours moyen basé sur plusieurs plateformes.

Sur l'une des plus grandes de ces plateformes, Coinbase, le cours de la monnaie virtuelle, dont la valeur n'est gagée sur aucun actif matériel sous-jacent, avait même frôlé les 19'700 dollars jeudi peu avant 18h.

Ces mouvements frénétiques surviennent alors que la plateforme boursière américaine Chicago board options exchange (CBOE) va lancer ses premiers produits en bitcoins dimanche et sera suivie le 18 décembre par l'américain CME (Chicago Mercantile Exchange), un des plus importants opérateurs boursiers mondiaux.

Des inquiétudes

L'instabilité du bitcoin, qui ne valait que 1000 dollars au début de l'année et n'a pas de cours légal, «empêche de dormir certains dirigeants des plus grandes banques mondiales», selon l'agence Bloomberg.

Les promoteurs du bitcoin reconnaissent en elle une monnaie qui s'affranchit des banques centrales et des gouvernements, tout en étant acceptée par une vaste communauté d'internautes et dans un nombre grandissant de transactions (restaurants, immobilier, etc.).

De nombreux économistes de renom, à l'instar des prix Nobel Joseph Stiglitz et Jean Tirole, sont montés au créneau ces derniers jours contre la flambée du bitcoin, décrite comme une «bulle spéculative» susceptible d'«imploser».

Avertissements

Les banquiers centraux, maîtres des monnaies traditionnelles et garants de la stabilité financière mondiale, ont quant à eux multiplié les avertissements, à l'image du gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau, estimant que ceux qui investissaient dans le bitcoin le faisaient «totalement à leurs risques et périls».

«Il suffirait qu'il y ait des petits à-coups pour que voyions le bitcoin perdre 50% de sa valeur», a estimé Kay Van-Perterson, spécialiste des cryptomonnaies pour Saxo Bank à Singapour. Vers 12h15 vendredi, le bitcoin évoluait autour de 14'600 dollars, selon le cours moyen calculé par l'agence Bloomberg.

Le bitcoin, qui ne valait que quelques centimes en 2009 lors de son lancement, s'appuie sur un système de paiement de pair-à-pair basé sur la technologie infalsifiable dite «blockchain» ou «chaîne de blocs».

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!