Publié

MotocyclismeLe Covid-19 arbitre du mondial Moto2

Coup dur pour l’Espagnol Jorge Martin, deuxième du classement intermédiaire du championnat. Contrôlé positif, il n’a pas pu se rendre à Misano.

par
Jean-Claude Schertenleib

Martin, des vacances malvenues

Ancien champion du monde Moto3, deuxième du classement intermédiaire du mondial Moto2 et à 99 % en MotoGP – team Pramac-Ducati – en 2021, l’Espagnol Jorge Martin est en quarantaine en Espagne, après avoir été infecté lors de quelques jours de vacances. Comme tous ceux qui forment la «bulle MotoGP», dont les seuls membres sont autorisés à entrer dans le paddock, Martin devait subir un nouveau test Covid-19 avant de prendre le chemin de Misano. Un test qui s’est avéré positif: «Jorge est en quarantaine, à son domicile, il se sent bien», confirme son team Red Bull KTM Ajo. Ce contrôle positif datant déjà de quelques jours, on ne sait pas encore si le vainqueur du GP d’Autriche – et injustement battu sur le tapis vert la semaine suivante, lors du GP de Styrie – pourra rejoindre la Riviera italienne pour la seconde course de Misano, dans une semaine.

Un deuxième cas positif a été recensé, il touche le mécanicien d’un team que le promoteur du championnat ne précise pas. A Brno, c’est un cameraman de Dorna qui avait dû rester à son hôtel et en Autriche, un jeune pilote italien de la Red Bull Rookies Cup avait été refoulé pour les mêmes raisons.

Rossi, la fake news et l’humour

Je pense que le titre «Rossi à la retraite» est une belle machine à provoquer des clics.»

Valentino Rossi, septuple champion du monde

Non, Mesdames et Messieurs les accrocs des médias sociaux: Valentino Rossi (41 ans) n’est pas décidé à mettre un terme à sa carrière à la fin de la saison. «Je pense que le titre «Rossi à la retraite» est une belle machine à provoquer des clics. Mais c’est faux. La situation est la même qu’il y a deux ou trois semaines: à 99% - je dis 99, parce que le contrat n’est pas encore signé – je roulerai l’an prochain dans le team Petronas-Yamaha. Si tout va bien, l’annonce devrait être faite dans deux semaines, lors du GP de Catalogne». Le préféré des foules a mis les choses au point et n’a pas manqué d’envoyer une petite flèche à son employeur: «Parfois, chez Yamaha, il y a des choses étranges qui se passent!» Valentino répondait là à une question intéressante: pourquoi le pilote de test de la marque, un certain Jorge Lorenzo, n’avait pas participé aux essais organisés il y a deux semaines sur le nouvel asphalte de Misano, au contraire de KTM, Suzuki, Aprilia et Ducati?

Raffin, une bonne et une mauvaise nouvelle

Je me sens nettement mieux qu’à Jerez, même si après des efforts importants, je mets encore plus de temps pour me régénérer. J’espère être en mesure de tenir tout le week-end.

Jesko Raffin, futur ex pilote du team NTS

Le pilote zurichois Jesko Raffin avait dû renoncer à la seconde course de Jerez et aux GP de Brno et de Spielberg, aux prises avec une infection virale qui l’avait laissé sans force. Comme prévu, Jesko a passé un test d’aptitude physique en début de semaine et il retrouvera vendredi matin le guidon de sa NTS Moto2: «Ce week-end sera un test. Je me sens nettement mieux qu’à Jerez, même si après des efforts importants, je mets encore plus de temps qu’habituellement pour me régénérer. J’espère être en mesure de tenir tout le week-end. La seule réponse à ce doute, c’est d’essayer. Il en va aussi de la suite de ma carrière», explique Jesko Raffin. Une suite qui semble, malheureusement, compromise: son employeur, le team NTS, a en effet dénoncé l’option que le Zurichois avait pour 2021 (s’il terminait dans les quinze premiers du championnat, il pouvait poursuivre sa collaboration). Si l’ancien double champion d’Europe veut trouver une autre équipe, il devra d’abord chercher passablement d’argent: une place en Moto2, à ce stade des pourparlers, se négocie aux alentours des 400'000 francs!

Aegerter retrouve sa MotoE

Le Suisse Dominique Aegerter va remonter sur sa MotoE ce week-end. 

Le Suisse Dominique Aegerter va remonter sur sa MotoE ce week-end.

KEYSTONE

Remplaçant de Raffin en République Tchèque et en Autriche, Dominique Aegerter retrouve donc sa MotoE – une course ce week-end, deux dans une semaine, lors du GP d’Emilie Romagne. «Comme les tests et les deux premières courses s’étaient déroulés sur un seul et même circuit (Jerez), je me réjouis de reprendre contact avec ma moto sur un autre tracé», explique le leader de la Coupe F.I.M. de MotoE. Un tracé qui a reçu une nouvelle surface.

Thomas Lüthi a le moral

J’ai entendu qu’il offre beaucoup de grip. C’est toujours très positif et je suis persuadé que cela peut nous aider.»

Thomas Lüthi, au sujet du circuit Misano World Marco Simoncelli

Il sort d’un bon second GP en Autriche (cinquième, à 3,2 seconde du vainqueur, Marco Bezzecchi) et il se montre impatient de découvrir le nouvel asphalte du circuit Misano World Marco Simoncelli: «J’ai entendu qu’il offre beaucoup de grip. C’est toujours très positif et je suis persuadé que cela peut nous aider, puisqu’en début de saison, c’est dans des conditions de grip faibles que nous avons connu de gros soucis, a expliqué Thomas Lüthi. «Lors du GP de Styrie, pour la première fois de la saison, je suis resté à distance de vue du leader tout au long de la course, c’est sur cette base que je désire poursuivre et, bien sûr, passer un cap supplémentaire pour jouer tout devant.»

Dupasquier: avenir assuré

Le pilote de Moto GP3 Jason Dupasquier défendra encore les couleurs du team Carxpert Pruestel GP la saison prochaine. 

Le pilote de Moto GP3 Jason Dupasquier défendra encore les couleurs du team Carxpert Pruestel GP la saison prochaine.

KEYSTONE

On le sait depuis une semaine: le Fribourgeois Jason Dupasquier défendra encore les couleurs du team CarXpert Prüstel GP l’an prochain en Moto3, où il aura à ses côtés un nouvel équipier très ambitieux, l’Espagnol Pedro Acosta, actuel dominateur de la Red Bull Rookies Cup: «Je connais le circuit depuis l’an dernier, il est varié avec des virages à prendre à fond et d’autres beaucoup plus lents. Il faut être très précis, notamment dans la première difficulté: si vous commettez une erreur dans le virage No 1, vous allez être mal dans ceux qui suivent», précise le cadet de la délégation suisse.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé