Suisse – Le Covid a forcé l’administration fédérale à moins voyager en 2020
Publié

SuisseLe Covid a forcé l’administration fédérale à moins voyager en 2020

La charge environnementale des services fédéraux a presque diminué de moitié l’année passée, selon un rapport. La pandémie en est la raison principale.

par
Christine Talos
 Le jet d’affaires du Conseil fédéral est souvent resté au hangar l’an dernier. 

Le jet d’affaires du Conseil fédéral est souvent resté au hangar l’an dernier.

DDPS

Des bureaux vides, des voyages en avion en chute libre et davantage de télétravail: la situation sanitaire exceptionnelle a fortement réduit la charge environnementale de l’administration fédérale l’année dernière. C’est ce qui ressort d’un rapport sur la question dont le Conseil fédéral a pris connaissance mercredi.

En 2020, l’administration fédérale a généré 1,3 million d’unités de charge écologique (UCE) par équivalent plein-temps, contre 2,4 millions en 2019, explique l’Office fédéral de l’énergie dans un communiqué. La charge écologique est à chercher du côté du papier (36%), devant la chaleur (19%), les voyages en avion (16%), les trajets en train (12%) et l’électricité (11%).

Baisse de 70% des trajets en avion

Les voyages en avion constituent habituellement la catégorie la plus importante, souligne l’OFEN. Mais ils ont baissé de 70% l’an dernier par rapport à 2019, ceci en raison de la mobilité réduite durant la pandémie. Ils n’apparaissent qu’en troisième position avec 3584 millions d’UCE. Sur ce total, 60% sont imputables aux vols réguliers et 40% aux vols avec les jets du Conseil fédéral et en hélicoptère.

Mais en 2020, c’est le papier qui a représenté la charge écologique la plus grande. Cette catégorie comprend le papier pour la photocopie, les enveloppes, le papier hygiénique, les serviettes, ainsi que toutes les brochures d’information du Conseil fédéral sur les votations, celles sur la pandémie, les publications ou encore les rapports annuels.

Concernant les émissions de gaz à effet de serre (GES), elles connaissent aussi une baisse drastique puisqu’elles sont passées de 37’200 tonnes en 2019 à 18’600 tonnes l’an dernier. Le tiers (36%) est imputable aux voyages en avion, devant la chaleur (28%) et le papier (15%). Sur ce plan et malgré la pandémie, les trajets en avion restent en tête des émissions.

Plan de réduction en cours

À noter que le Conseil fédéral entend continuer à réduire la charge environnementale de l’administration fédérale grâce au train de mesures sur le climat en cours depuis 2020. Des mesures concrètes dans les domaines des transports et des bâtiments doivent permettre de réduire de 8% la charge écologique et de 9% les émissions de GES par rapport à l’année de référence 2020.

Le plan d’action «Voyages en avion» doit aussi contribuer à réduire la charge environnementale de Berne. Il prévoit ainsi que certains trajets doivent se faire en train plutôt qu’avec un jet. Ainsi, en 2020, le train a remplacé l’avion pour 20% des trajets. Les vols en classe affaires ont eux aussi diminué: la classe économique a remplacé la classe affaires dans 10% des vols long-courriers et dans 20% des vols moyen-courriers.

Votre opinion

2 commentaires