France - Le cycliste suit son GPS et prend l’autoroute
Publié

FranceLe cycliste suit son GPS et prend l’autoroute

Programmant l’appli de son téléphone pour rentrer chez lui, ce Lyonnais ne s’est pas posé de question et a fait plusieurs kilomètres sur l’A43.

par
Michel Pralong
Sur les autoroutes, les vélos sont évidemment interdits. Car comme à pied, l’espérance de vie est de 15 minutes.

Sur les autoroutes, les vélos sont évidemment interdits. Car comme à pied, l’espérance de vie est de 15 minutes.

Getty Images/iStockphoto

Cela fait toujours un peu peur de voir un cycliste sur une autoroute. Lundi 14 juin, en début d’après-midi, la gendarmerie de l’Isère a reçu plusieurs appels d’automobilistes qui tous signalaient un homme à vélo roulant sur la bande d’arrêt d’urgence de l’A43, à Villefontaine, à l’est de Lyon. Plusieurs motards partent alors à sa recherche et interpellent l’individu à la barrière de péage de Saint-Quentin-Fallavier, écrit le «Dauphiné Libéré».

Le cycliste, un Lyonnais de 30 ans, explique qu’il était allé voir des amis à Villefontaine et qu’il avait programmé le GPS de son smartphone pour lui indiquer le chemin du retour. Sans enlever l’option «sans autoroute». L’appareil lui a donc indiqué le chemin le plus court, qui passait évidemment par l’A43. Et l’homme de s’y engager sans visiblement s’en étonner. Il aura finalement parcouru 4 kilomètres sur la bande d’arrêt d’urgence.

Il a pu continuer son chemin, cette fois par la route nationale, mais a tout de même reçu une amende et un rappel du Code de la route, le journal rappelant que, à vélo ou à pied, l’espérance de vie sur autoroute est de 15 minutes.

Votre opinion