05.10.2020 à 04:29

TechnologieLe David de Michel-Ange va être imprimé en 3D

La réplique grandeur nature (4,34 mètres) sera le clou du pavillon italien lors de l’expo universelle de Dubaï en 2021.

par
Michel Pralong
La statue originale se trouve dans la Galleria dell’Accademia, à Florence.

La statue originale se trouve dans la Galleria dell’Accademia, à Florence.

iStockphoto

Michel-Ange a réalisé un chef-d’œuvre. S’attaquant au début du XVIe siècle à un bloc de marbre blanc de Carrare, abandonné par d’autres artistes notamment en raison de son étroitesse, il avait su en tirer cette incroyable statue de David, la fronde sur l’épaule avant d’affronter le géant Goliath. Le bloc était même ébréché, mais l’artiste y avait creusé l’étroit espace entre le bras droit du jeune homme et son torse. Installée d’abord devant le Palazzio Vecchio de Florence, elle est désormais, depuis 1873 dans la Galleria dell’Accademia, tandis qu’une réplique a été remise en 1910 à son ancien emplacement.

Des répliques, il y en a bien d’autres à travers le monde, et même une deuxième à Florence même. Mais celle que l’Italie projette de créer sera très particulière, puisqu’elle sera créée par une imprimante 3D, grandeur nature. Cela devrait être une prouesse technologique, explique le «New York Times». Il y a 20 ans, l’Université de Stanford avait numérisé la statue puis en avait fait une copie exacte, sauf par la taille, qui était réduite. Il y a quelques mois, écrivait Fredzone, une imprimante 3D avait recréé une statue de David mesurant… 1 mm de haut. Un autre exploit.

Le génie italien

Mais cette future copie, qui devrait être parfaite, au millimètre près, devait être le symbole non seulement de l’artisanat, mais aussi de la technologie italienne. Seules des entreprises italiennes participent en effet au projet. Et leur David imprimé est prévu pour être la pièce maîtresse du pavillon italien de l’exposition universelle de Dubaï. Celle-ci aurait dû s’ouvrir ce mois-ci, mais elle a été repoussée d’un an en raison du coronavirus. Elle se tiendra du 1er octobre 2021 au 31 mars 2022.

Techniquement, la statue originale va être numérisée les lundis (jour de fermeture du musée), puis fabriquée sur la plus grande imprimante 3D au monde. Avec quels matériaux? Les ingénieurs sont toujours en train d’en tester plusieurs. Puis le David sera poli à la machine et à la main et il faudra encore le teinter artificiellement pour reproduire les diverses nuances du marbre. L’entier du processus sera filmé et projeté aux visiteurs du pavillon italien. Une fois l’expo terminée, la statue reviendra en Italie. Mais, différence notable avec l’originale, elle ne devrait pas traverser les siècles.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
1 commentaire
L'espace commentaires a été desactivé

Gibus

06.10.2020 à 00:44

Au sujet des articles sur la pandémie, Covid-19 est du genre féminin, ainsi le veut l'Académie française. La presse romande est incapable de conjuguer correctement le nom de la pandémie, le niveau professionnel du journalisme est lamentable.