Etats-Unis: Le déficit budgétaire va tripler d'ici 10 ans
Publié

Etats-UnisLe déficit budgétaire va tripler d'ici 10 ans

Le bureau du budget américain prévoit désormais un déficit de 590 milliards de dollars en 2016, soit 3,2% du PIB.

Le département du Trésor à Washington DC. (10 août 2016)

Le département du Trésor à Washington DC. (10 août 2016)

Keystone

Le déficit budgétaire américain va résolument repartir à la hausse cette année et tripler d'ici 10 ans, affirme le bureau du budget du congrès des Etats-Unis, qui a révisé ses prévisions mardi. Il prévoit désormais un déficit de 590 milliards de dollars en 2016, soit 3,2% du PIB.

Le déficit était de 438 milliards de dollars l'année dernière, son plus bas niveau en huit ans. «Pour la première fois depuis 2009, le déficit budgétaire de l'Etat fédéral va augmenter en proportion à la production nationale», affirme le bureau.

Ce creusement programmé du déficit s'explique par une baisse de certains revenus fiscaux et des versements de dividendes de la banque centrale (Fed) au trésor notamment. Ces derniers ont été exceptionnels ces dernières années en raison des profits que la Fed a fait sur ses achats d'actifs pour soutenir l'économie.

Bond de la dette

Les dépenses gouvernementales vont pour leur part augmenter, notamment celles associées à la retraite et au système d'assurance-maladie des plus âgés. D'ici 2026, le déficit américain va tripler pour atteindre 1243 milliards de dollars.

A politiques gouvernementales égales, la dette fédérale va passer de 77% du PIB soit 14'000 milliards de dollars en 2016 à 86% du PIB soit 23'000 milliards dans dix ans.

«Une telle augmentation de la dette va avoir de sérieuses conséquences négatives sur le budget et la nation» affirme le bureau, qui prédit «une augmentation de la probabilité d'une crise budgétaire» dans le pays.

La croissance économique, qui devrait s'accélérer au deuxième semestre 2016 pour atteindre 2% sur l'année et monter à 2,4% l'année prochaine, va ensuite ralentir à nouveau, selon ces prévisions.

(ats)

Votre opinion