Actualisé 21.07.2020 à 19:19

FootballLe dernier hommage à Sir Jack Charlton

L’ancien joueur de l’Angleterre a été enterré mardi dans la ville d’Ashington.

1 / 7
Pat, la femme de Jack Charlton.

Pat, la femme de Jack Charlton.

Keystone
La carte de son frère, Bobby, et de sa famille.

La carte de son frère, Bobby, et de sa famille.

AFP
La composition florale qui rappelle son maillot de l’Angleterre.

La composition florale qui rappelle son maillot de l’Angleterre.

AFP

Des milliers d’Anglais rassemblés dans les rues de l’ancienne ville minière d’Ashington, en Angleterre, ont suivi mardi les funérailles de Sir Jack Charlton, champion du monde avec l’Angleterre en 1966 puis sélectionneur visionnaire de l’Irlande.

Sir Jack est décédé le 10 juillet, à 85 ans, après avoir suivi, presque jusqu’au bout, la remontée en Premier League de Leeds United, le seul club dont il a porté le maillot: plus de 600 matches entre 1952 et 1973, pour 70 buts… alors qu’il jouait défenseur central.

Reconverti en entraîneur, Sir Jack a dirigé Middlesbrough, Sheffield Wednesday et Newcastle, puis il a signé un long bail avec l’Irlande (1986-1996) et l’a qualifiée pour ses deux premières phases finales de Coupe du monde, en 1990 et 1994, ainsi que l’Euro-1992.

Les fleurs de Bobby

Le cortège funéraire était précédé par un joueur de cornemuse et une gerbe de fleurs avait été envoyée par son frère Bobby, 82 ans, vainqueur avec lui de la Coupe du monde 1966 mais empêché par sa santé fragile, a indiqué sa famille.

De longs applaudissements ont retenti au passage du cortège, certains portants des masques et d’autres pleurants à chaudes larmes. «Le terme de légende est parfois galvaudé, mais certainement pas dans ce cas précis», a dit un porte-parole du Ashington Football Club.

«Sir Jack était toujours content de venir aider» dans la ville où il a grandi, «de visiter des écoles quand on lui demandait. C’était un géant et il nous manquera beaucoup», a-t-il ajouté.

Trois écharpes

Le cercueil de Sir Jack était enveloppé dans trois écharpes, de l’Angleterre, de l’Irlande et de Leeds United, qui a remporté dimanche le Championship de deuxième division anglaise et va donc retrouver la Premier League, après 16 ans d’absence.

Peter Mather, un maçon retraité de 68 ans, a lui aussi applaudi le cortège. Il portait une casquette en l’honneur de Sir Jack, alors qu’il n’en met jamais.

«Je vivais ici et je me souviens très bien de ce jour où j’ai regardé la finale de la Coupe du monde. Au coup de sifflet final, il s’est mis à genoux, un si grand gaillard, tellement ému. Je ne l’oublierai jamais», a-t-il confié.

Un Irlandais avait fait le déplacement en famille, d’une ville voisine, pour dire adieu à Sir Jack: «Il était humble, simple, il ne faisait pas de manières, c’était un homme du peuple. C’est lui qui a fait décoller le football en Irlande. Avant, on appelait ça le soccer».

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé