Publié

Prison pour mineursLe directeur de la Clairière a été écarté

Le Conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet a convoqué le directeur de l'établissement hier : il ne doit plus remettre les pieds aux boulot.

par
Valérie Duby
Olivier Vogelsang - Cyberphoto

On reparle de l'établissement de détention pour mineurs La Clairière. 20 Minutes révèle ce matin que le Conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet a libéré de l'obligation de travailler le patron ad intérim de la Clairière. En clair, le fonctionnaire ne remet plus les pieds au travail. Il sera reconvoqué dans quinze jours pour un entretien de service. La décision finale tombera à ce moment-là.

Les raisons ? Elles remontent aux évasions de cet été et au 11 novembre dernier lorsque trois détenus se sont faits la belle. Ce jour-là, l'un d'eux avait agressé une éducatrice pour lui dérober ses clefs. Pierre Maudet avait demandé à ce que les serrures soient changées, ce qui pour une obscure raison n'a pas été fait…

La décision de Pierre Maudet intervient quelques mois après le départ de la directrice opérationnelle, cet été. Selon Laurent Forestier, responsable de la communication au Département de la sécurité (DS), c'est le numéro 2 ad intérim – soit le responsable éducatif – qui dirige la Clairière en attendant la nomination d'un futur directeur d'ici la fin de l'année.

Ton opinion