Hockey sur glace: «Le documentaire m’a beaucoup plu et énormément touché»
Publié

Hockey sur glace«Le documentaire m’a beaucoup plu et énormément touché»

Un documentaire de 52 minutes intitulé «12, ein Mann, un club» a été consacré à Mathieu Tschantré, capitaine historique du HC Bienne et jeune retraité du hockey sur glace.

par
Cyrill Pasche
Légende du HC Bienne, Mathieu Tschantré fait l’objet d’un documentaire de 52 minutes. 

Légende du HC Bienne, Mathieu Tschantré fait l’objet d’un documentaire de 52 minutes.

Cinquante-deux minutes. C’est le format du documentaire «12, ein Mann, un club» consacré à Mathieu Tschantré et diffusé pour la première fois le 2 janvier sur la chaîne de TV biennoise Telebielingue.

12, ein Mann, un club: le documentaire consacré à Mathieu Tschantré. 

12, ein Mann, un club: le documentaire consacré à Mathieu Tschantré.

Capitaine du HC Bienne durant douze saisons et membre de la première équipe depuis la saison 2000-2001, Tschantré a marqué toute une génération de supporters du club seelandais. Fraîchement retraité depuis la fin (abrupte) de la saison dernière en raison de la pandémie de coronavirus, Tschantré a inspiré le réalisateur et rédacteur en chef de Telebielingue, Grégory Brodard.

«Mathieu est le joueur qui symbolise le mieux la reconstruction traversée par le HC Bienne au cours des 20 dernières années. Son départ à la retraite coïncide avec la fin d’un chapitre pour le club. Dans ce documentaire, on voit une légende du club, tout simplement», explique Brodard, avant de livrer une petite anecdote: «Mathieu m’a demandé plusieurs fois de pouvoir visionner le film avant sa diffusion, mais j’ai toujours refusé.»

Mathieu Tschantré et le co-réalisateur Grégory Brodard (assis). Réaliser un documentaire est un travail de longue haleine. 

Mathieu Tschantré et le co-réalisateur Grégory Brodard (assis). Réaliser un documentaire est un travail de longue haleine.

Je l’ai regardé en famille, avec mes trois enfants. J’étais nerveux, car je ne savais pas à quoi m’attendre.

Mathieu Tschantré

Le documentaire, Tschantré l’a ainsi vu pour la première fois lors de sa première diffusion le 2 janvier. «On l’a regardé en famille, avec mes trois enfants, explique le capitaine historique du HCB. J’avoue que j’étais nerveux, car je ne savais pas à quoi m’attendre. Je n’ai eu aucune influence sur ce qui figure dans ce documentaire. Le résultat m’a beaucoup plu. Les différents témoignages m’ont touché, tout comme des images de ma carrière que j’avais oubliées. Beaucoup de souvenirs sont remontés à la surface. J’ai reçu énormément de feedbacks positifs, notamment de mes anciens coéquipiers.»

Mathieu Tschantré a été formé au HC Bienne, club dans lequel il a passé toute sa carrière avant de prendre sa retraite en février 2020.

Mathieu Tschantré a été formé au HC Bienne, club dans lequel il a passé toute sa carrière avant de prendre sa retraite en février 2020.

Vingt années de carrière et une fidélité absolue à un seul club. Pas évident de résumer un parcours aussi riche en 52 minutes. «L’histoire commence avec son enfance, ses premiers coups de patins avec la première équipe, explique le co-réalisateur. On le voit grandir avec ce club qui, à cette époque, est encore en train de se reconstruire. Une grande partie du film est consacrée à sa dernière préparation estivale, quelque chose que Mathieu n’aimait pas trop, comme beaucoup de hockeyeurs d’ailleurs. Le documentaire nous emmène ensuite dans les coulisses pour y voir des choses inédites et que les fans n’ont pas l’habitude de voir en temps normal.»

La dernière préparation estivale du capitaine avec le HC Bienne. 

La dernière préparation estivale du capitaine avec le HC Bienne.

Mathieu Tschantré avoue avoir particulièrement été touché par la réaction de ses enfants, qui ont pu le découvrir sous un autre angle grâce à ce documentaire. «Ils m’ont posé plein de questions, ils étaient tellement intéressés par ce qu’ils ont vu à l’écran. Ils ne m’ont pas vraiment vu jouer et ne mesuraient pas vraiment quel a été mon parcours au HC Bienne. Moi-même, lorsque j’étais encore joueur, je ne me rendais pas vraiment compte de ce que je représentais. J’ai déjà hâte de revoir ce film dans une dizaine d’années, lorsqu’ils seront plus grands et moi bien plus âgé», rigole Tschantré.

«12, ein Mann, un club»: rediffusion sur Telebielingue le 9 janvier à 20h et 22h ainsi que le 10 janvier toutes les 2 heures de minuit à midi.



Votre opinion

8 commentaires