Elon Musk - Le dogecoin, la cryptomonnaie parodique à la mode
Publié

Elon MuskLe dogecoin, la cryptomonnaie parodique à la mode

Le dogecoin, une cryptomonnaie parodique, commence à prendre de plus en plus de valeur. Elle est notamment vantée par Elon Musk.

L’intérêt que lui porte le milliardaire Elon Musk, notamment sur Twitter, a rapidement fait fluctuer le cours de cette cryptomonnaie.

L’intérêt que lui porte le milliardaire Elon Musk, notamment sur Twitter, a rapidement fait fluctuer le cours de cette cryptomonnaie.

AFP

Une blague à 67 milliards de dollars. Le dogecoin, créé comme une plaisanterie, est devenu la cryptomonnaie à la mode grâce à l’intérêt répété du milliardaire Elon Musk et malgré les doutes des milieux financiers. Son prix a atteint un record à plus de 70 cents au cours du week-end marqué par l’apparition du patron de Tesla lors de la très populaire émission satirique américaine SNL (Saturday Night Live).

Une monnaie de niche

Créé en 2013, le dogecoin était une réponse ironique aux deux phénomènes internet de l’année: les cryptomonnaies, qui se multipliaient dans le sillage du bitcoin, et les montages d’une photo de chien Shiba Inu très reprise sur internet.

«De «c’est une idée marrante» au codage, ça m’a pris à peu près trois heures», reconnaissait un de ses créateurs, Billy Markus, dans une interview au site CNet.

Mais des utilisateurs des forums de Reddit se prennent au jeu. Ils envoient des dogecoins, au cours très bas, pour saluer les commentaires d’autres posteurs.

Plus récemment, le dogecoin a été dopé par la frénésie d’achats qui entourait la saga de GameStop en début d’année et par les multiples messages sur Twitter d’Elon Musk.

Que pèse le dogecoin?

Le prix du dogecoin a évolué à moins d’un cent pendant la majorité de son histoire, avant de dépasser les 5 cents au début de l’année puis de s’envoler jusqu’à son record au-delà de 70 cents samedi.

Lundi, il retombait à 52 cents vers 10h00 GMT, selon le site CoinMarketCap, soit une valorisation de 67 milliards de dollars.

Un signe de la volatilité du dogecoin, dont le prix peut gagner ou perdre des milliards de dollars de valorisation en quelques heures, mais cela en fait néanmoins la 4e cryptomonnaie, selon ce site, derrière le bitcoin de loin la première (1.104 milliards de valorisation), l’ethereum et le binance coin.

Elon Musk à la manœuvre

Très attendu sur SNL, un rendez-vous humoristique en direct, le multimilliardaire controversé n’a pas manqué de louer une nouvelle fois le dogecoin, quitte à envoyer des messages contradictoires.

Lors d’un sketch où on ne cesse de lui poser la question «mais au fait c’est quoi le dogecoin?» Elon Musk finit par répondre: «c’est un véhicule financier impossible à arrêter qui va conquérir le monde». Et d’ajouter enthousiaste: «en avant vers la Lune!»

Mais en réponse à une autre question, Elon Musk a qualifié la cryptomonnaie d’«arnaque», sur le ton de la blague et en éclatant de rire. Il n’en a pas fallu plus pour que «les spéculateurs lâchent la monnaie», signale Naeem Aslam, analyste chez Avatrade.

Dimanche, au lendemain de l’émission satirique, la société SpaceX d’Elon Musk a pourtant annoncé le lancement l’an prochain vers la Lune d’un satellite entièrement payé avec le dogecoin. Difficile donc d’y voir clair sur la stratégie du milliardaire envers cette cryptomonnaie.

En début d’année il avait affirmé que ses messages sur dogecoin étaient «de simples plaisanteries». «Le dogecoin est la crypto du peuple», «pas de haut, pas de bas, seulement le doge», avait-il déclaré peu après.

Des professionnels sceptiques

La plupart des analystes financiers se méfient par conséquent énormément de la grande volatilité de la cryptomonnaie, qui séduit surtout des investisseurs particuliers, contrairement au bitcoin qui a trouvé ses lettres de noblesse auprès de grands groupes de Wall Street.

«Quelqu’un qui a acheté le dogecoin avant le SNL a subi une perte de 40% après la diffusion. D’un autre côté, si vous êtes assez stupide pour miser une grande partie de vos économies sur des tweets puérils et un programme humoristique, vous méritez probablement ce qui vous arrive», tance Jeffrey Halley, analyste chez Oanda.

Il pousse pour une intervention des régulateurs financiers dans le monde afin de mettre de l’ordre dans les cryptomonnaies et «arrêter la folie».

(AFP)

Votre opinion