12.11.2015 à 06:42

LibertinageLe donjon qui ne fait pas crier

A un jet de la Suisse, Meillerie (F) abrite à nouveau un lieu de plaisir discret, à côté de la mairie. Son propriétaire vit sa passion sans créer de remous. «Le Matin» l’a passé à confesse.

par
Evelyne Emeri

Un seul numéro de rue sépare le Donjon du Léman de la mairie du petit village lacustre de Meillerie, situé à 7 km de la frontière de Saint-Gingolph. Un hasard. Et une cohabitation polie avec les autorités locales et la population qui ne pipent pas mot. Les restaurateurs, eux, sont heureux. Les adeptes du BDSM – pour bondage/domination-soumission/sadomasochisme – s’arrêtent de nouveau chez eux: «Des clients comme les autres, des gens normaux.» Et les voisins directs ne voient pas le problème.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!