Jura: Le Doubs a amorcé sa décrue à St-Ursanne
Publié

JuraLe Doubs a amorcé sa décrue à St-Ursanne

Les pompiers et les hommes de la protection civile ont poursuivi les opérations de pompage pour évacuer l'eau des caves.

1 / 39
Si le ballet ballet d'hélicoptères a encore eu lieu mercredi dans la journée, les trains ont recommencé à relier Zermatt dès 17h. Le village n'est plus isolé. (Mercredi 24 janvier 2018)

Si le ballet ballet d'hélicoptères a encore eu lieu mercredi dans la journée, les trains ont recommencé à relier Zermatt dès 17h. Le village n'est plus isolé. (Mercredi 24 janvier 2018)

Le Doubs a entamé sa décrue dans le village jurassien de St-Ursanne. (Mercredi 24 janvier 2018)

Le Doubs a entamé sa décrue dans le village jurassien de St-Ursanne. (Mercredi 24 janvier 2018)

Keystone
Un ancien membre de l'Institut suisse de la neige et des avalanches a estimé qu'en cas de redoux les avalanches pourraient être plus importantes qu'en 1999. Cette année-là, des coulées avaient notamment fait douze morts, à Evolène (VS). (Mercredi 24 janvier 2018)

Un ancien membre de l'Institut suisse de la neige et des avalanches a estimé qu'en cas de redoux les avalanches pourraient être plus importantes qu'en 1999. Cette année-là, des coulées avaient notamment fait douze morts, à Evolène (VS). (Mercredi 24 janvier 2018)

Photo d'illustration, Keystone

La décrue du Doubs amorcée mardi soir dans la cité médiévale de St-Ursanne (JU) s'est poursuivie mercredi. «Lentement mais sûrement, la décrue du Doubs a commencé», a relevé le ministre jurassien de l'environnement David Eray sur twitter.

David Eray annonce qu'il se rendra sur le terrain avec la ministre de l'intérieur Nathalie Barthoulot pour témoigner son soutien aux personnes sinistrées et aux forces d'intervention. Sur place, les pompiers et les hommes de la protection civile ont poursuivi les opérations de pompage pour évacuer l'eau des caves.

Bâtiments inondés

Les fortes précipitations conjuguées à la fonte des neiges avaient provoqué une forte montée des eaux qui avaient envahi les rues, inondant plusieurs dizaines de bâtiments. C'est dans la nuit de lundi à mardi que le Doubs est sorti de son lit.

Le niveau du cours d'eau a atteint un débit plus important que lors du passage il y a trois semaines de la tempête Burglind/Eleanor. Les villages de Goumois (JU) et de Soubey (JU) se sont aussi retrouvés les pieds dans l'eau. La crue n'a pas fait de blessé.

(ats)

Votre opinion