Adaptation: «Le droit de tuer?»: une suite en minisérie avec Matthew McConaughey
Publié

Adaptation«Le droit de tuer?»: une suite en minisérie avec Matthew McConaughey

L’acteur va revenir dans la peau de l’avocat Jake Brigance sur HBO, quinze ans après la sortie du film.

Dans «Le droit de tuer?» Matthew McConaughey jouait un avocat chargé de défendre le personnage de Samuel L. Jackson, accusé du meurtre de deux hommes blancs qui avaient violé sa fille de 10 ans.

Dans «Le droit de tuer?» Matthew McConaughey jouait un avocat chargé de défendre le personnage de Samuel L. Jackson, accusé du meurtre de deux hommes blancs qui avaient violé sa fille de 10 ans.

Getty Images

Matthew McConaughey se prépare à jouer dans une série qui sera la suite du film «Le droit de tuer?» En 1996, la star de «Dallas Buyers Club» a donné vie à Jake Brigance dans la version cinématographique du livre du même nom de John Grisham. L’année dernière, il avait annoncé qu’il «envisageait sérieusement» de renfiler son costume d’avocat pour l’adaptation d’«A Time for Mercy», la suite du roman de 1989.

Plusieurs sources ont maintenant révélé à «Deadline» que l’acteur américain était en négociations finales pour prendre part au projet, qui sera développé pour HBO. Aucun scénariste ni réalisateur n’a encore été choisi, mais Lorenzo di Bonaventura («Transformers») fera partie des producteurs de cette minisérie.

Avocat d’un ado de 16 ans

Dans «Le droit de tuer?» Matthew McConaughey jouait un avocat chargé de défendre le personnage de Samuel L. Jackson, accusé du meurtre de deux hommes blancs qui avaient violé sa fille de 10 ans dans une petite ville du Mississippi. Réalisé par Joel Schumacher, il mettait également en vedette Sandra Bullock, Kiefer et Donald Sutherland.

Dans «A Time For Mercy», Jake Brigance est nommé par un tribunal pour représenter un garçon timide de 16 ans passible de la peine de mort pour avoir prétendument tué un officier de police. John Grisham a publié «Sycamore Row», la suite directe de «Le droit de tuer?» en 2013.

(Cover Media / Lematin.ch)

Votre opinion