Football: Le fan suisse qui aime les petites équipes
Publié

FootballLe fan suisse qui aime les petites équipes

Aurelio Balbis voue un amour inconsidéré pour les formations parfois oubliées, telles celle d’Andorre. Il nous explique d’où lui vient cette passion.

par
N.Jr
Aurelio Balbis (à gauche) avec Alexandre Martinez, l'Andorran qui a marqué contre la Suisse au match aller des qualifications pour le Mondial 2018.

Aurelio Balbis (à gauche) avec Alexandre Martinez, l'Andorran qui a marqué contre la Suisse au match aller des qualifications pour le Mondial 2018.

Dr

La venue d’Andorre en Suisse lui a permis de compléter son extraordinaire moisson photographique. Aurelio Balbis n’aime rien moins qu’aller à la rencontre des petites équipes du continent - aucune ne lui échappe dès l’instant où celle-ci pointe au-delà de la 125e place du classement FIFA.

Au départ, ce sont des raisons pratiques qui l’ont conduit à s’intéresser à ces footballeurs oubliés. «J’aime ces petites nations parce qu’on peut les approcher sans problème, dit-il. Les joueurs ne sont pas compliqués. Ils sont au contraire abordables et même ravis que l’on s’intéresse à eux. Cela change de ces équipes enfermées dans des bunkers.»

Un faible pour le Vatican et Monaco

Hier, à l’occasion de la venue d’Andorre à Saint-Gall, ce fan helvétique pas comme les autres a ainsi eu tout loisir d’approcher les tombeurs de la Hongrie dans leur hôtel helvétique. Il a même réussi l’exploit de poser au milieu des joueurs andorrans. «Ma passion a commencé avec les Iles Féroé en 2001 et n’a fait qu’amplifier depuis, détaille-t-il. J’ai un faible pour les équipes nationales du Vatican et de Monaco. J’aime bien aussi nos voisins du Liechtenstein.»

S’agissant du rendez-vous du jour, Aurelio ne se fait pas trop d’illusions sur le verdict. «Andorre a certes accompli des progrès mais la Suisse l’emportera facilement. Combien? Disons 3-1, au moins...». A vérifier à partir de 20h45.

Votre opinion