Actualisé 02.10.2019 à 09:12

FranceLe faussaire nul et ses billets photocopiés

Un jeune homme a tenté de s’acquitter de 240 euros avec des coupures grossièrement reproduites. C’est raté.

von
lematin.ch
Les contrefaçons du jeune homme ne ressemblaient pas vraiment à ça...

Les contrefaçons du jeune homme ne ressemblaient pas vraiment à ça...

iStock

Un jeune Français de 17 ans a été arrêté dans la nuit de samedi à dimanche dans une boîte de nuit de Saint-Étienne. Il avait commandé une bouteille d’alcool fort. Et lorsqu’il a fallu régler la facture de 240 euros, «sans complexe», il a étalé des billets de 20 et 50 euros, raconte «Le Progrès».

Or ces billets étaient tous des faux, si peu réalistes qu’ils ne pouvaient que sauter aux yeux du barman. Il s’agissait de billets «grossièrement reproduits, photocopiés» et qui, comme si ça ne suffisait pas, collaient entre eux…

Les forces de l’ordre ont été appelées et ont interpellé ce jeune faussaire très amateur. Il a été placé en garde à vue pour tentative d’escroquerie.

R.M.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!