26.09.2015 à 22:14

Football - Super LeagueLe FC Bâle creuse tranquillement son avance

Les Rhénans n'ont pas failli, samedi face à Lugano, tandis que les Grasshoppers n'ont pas réussi à faire mieux qu'un match nul contre Saint-Gall.

Le Bâlois Birkir Bjarnason a marqué un des trois buts contre les Tessinois, samedi.

Le Bâlois Birkir Bjarnason a marqué un des trois buts contre les Tessinois, samedi.

Keystone

Et si le meilleur atout du FC Bâle était tout simplement l'inconstance des autres clubs? Le leader s'est tranquillement imposé 3-1 contre Lugano lors de la 10e journée de Super League. Les Bâlois ont du même coup porté à six longueurs leur avance en tête du classement, sur des Grasshoppers qui se sont embourbés face à Saint-Gall (1-1).

Il semble qu'il n'y ait vraiment personne de suffisamment régulier pour empêcher le FCB d'aller cueillir le titre. Bâle, pourtant battu pour la première fois de la saison mercredi chez les Young Boys, n'a pas paniqué et a fait la différence par Luca Zuffi, auteur d'un doublé le jour de l'officialisation de la prolongation jusqu'en 2018 de son contrat, et Birkir Bjarnason.

Une chose est certaine: ceux qui se réjouissaient de la nomination sur le banc luganais de Zdenek Zeman doivent déchanter! Les Tessinois, qui se heurtent à toutes leurs limites techniques et tactiques, en sont maintenant à quatre défaites et un nul lors de leurs cinq dernières rencontres de Super League. Le match contre la relégation avec Vaduz (qui ira à Sion dimanche) et, peut-être, Thoune (qui recevra YB) se précise.

Il était important pour les Rhénans d'effacer leur déception du milieu de semaine pour ne pas recevoir le Lech Poznan jeudi prochain en Europa League avec le début d'un doute ayant envahi les esprits. Mission accomplie, donc, pour Urs Fischer et ses protégés.

Grasshoppers piétine

On regrettera quand même l'incapacité des Grasshoppers à enchaîner après leur magnifique prestation de mercredi contre Sion. GC avait pourtant pris les devants par son prometteur attaquant Shani Tarashaj. L'international espoir (20 ans) brille de mille feux depuis la reprise. Avec sept réalisations en championnat, il a du reste pris la tête de cette exceptionnelle course à l'interne dans laquelle le suivent de près Caio, Dabbur et Ravet (tous à six buts).

Mais une hésitation de l'arrière-garde zurichoise a permis à Saint-Gall d'arracher un point. Auteur de l'égalisation, Mario Mutsch a explosé de joie. Cela faisait près de de quatre ans que le Luxembourgeois n'avait plus marqué en Super League, quand il évoluait encore dans les rangs du FC Sion.

(si)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!