11.08.2020 à 20:59

FootballLe FC Bâle n’a pas fait le poids

Les Rhénans ne joueront pas les demi-finales de l’Europa League, après avoir été largement dominés en quart de finale par le Shakhtar Donetsk (4-1), à Gelsenkirchen.

par
Robin Carrel, Gelsenkirchen
Le FC Bâle n’a pas fait le poids face au Shakhtar Donetsk.

Le FC Bâle n’a pas fait le poids face au Shakhtar Donetsk.

KEYSTONE

Le FC Bâle, si séduisant cette saison sur l’échiquier européen, n’a pas réussi l’exploit qui l’aurait fait passer dans une autre dimension, celle du dernier carré continental. Il était le seul club suisse de l’ère moderne à l’avoir fait il y a sept ans, mais son effectif actuel ne ressemble en rien à ce qu’il était alors. Mardi, les absences de Jonas Omlin, sur le départ, et d’Eray Cömert, suspendu, étaient bien trop pénalisantes pour espérer un autre verdict, même si le coeur y était et que rien ne peut lui être reproché au niveau de l’engagement. Omlin et Cömert ont manqué dès les premières secondes de la partie.

Sur un corner venu de la droite, Djordje Nikolic, le portier remplaçant, est sorti aux fraises. Laissé trop seul, Junior Moraes l’a devancé de la tête et a ouvert le score dans une cage béante. Le match n’était vieux que de 97 secondes et le FCB a laissé là son record d’invincibilité, lui qui n’avait plus pris de but en C3 depuis cinq rencontres.

Le K.O. de Taison

Arthur Cabral a bien essayé de réagir tout de suite, mais sa tête plongeante de la 4e minute est passée à côté. Afimico Pululu a tenté de son côté d’y aller en solo, mais son tir de la 12e était trop croisé. Pas de quoi faire trembler un Shakhtar sûr de sa force et qui a parfaitement profité des espaces.

Juniors Moraes a manqué de peu le doublé à la 20e, quand sa volée a frôlé le poteau. Taison, lui, n’a pas manqué la cible deux minutes plus tard et inscrit le 2-0 à la suite d’une contre-attaque magnifique. Nikolic a fini par se reprendre et réussir enfin deux beaux arrêts devant Moraes (30e) et Marlos (38e). Il a même retrouvé sa chance à cinq minutes de la mi-temps, quand Marcos Antônio a allumé sa transversale.

Dans la touffeur de la Veltins-Arena de Gelsenkirchen, les affaires bâloises ne se sont toutefois pas arrangées avec la sortie du “bulldog” du milieu de terrain Taulant Xhaka avant l’heure de jeu, genou touché.

Une demie quand même

Bâle a tenté, avec ses moyens, de revenir dans le match. Mais lorsquAfimico Pululu est tombé dans les 16 mètres (63e), la vidéo n’est pas venue à son secours après de longues secondes de délibération. Comme sur une éventuelle main d’un défenseur de Donetsk quatre minutes plus tard d’ailleurs. Arthur Cabral, le seul Brésilien côté rhénan, a voulu montrer à ses compatriotes que lui aussi pouvait briller, mais son lob de la 65e est passé à côté. Insuffisant pour faire trembler le vénérable gardien Andriy Pyatov (36 ans), surtout que Donetsk a eu droit, lui, à la sanction suprême à un quart d’heure de la fin, qui a été transformée par Alan Patrick.

Dodô a fini le travail à la 88e. Ricky van Wolfswinkel, en renard des surfaces, n’a fait que sauver l’honneur des siens dans les arrêts de jeu. Les Bâlois vont donc rentrer directement en Suisse, mais leur saison à rallonge n’en est pas finie pour autant. L’effectif va sans doute avoir droit à quelques jours de vacances, avant de devoir jouer une demi-finale un peu moins glamour le 25 août: contre Winterthour en Coupe de Suisse. Enfin, pour les joueurs qui seront encore là… S’ils se qualifient, ils rencontreront alors les Young Boys en finale le 30, avant d’enchaîner sur le championnat douze jours plus tard. Un sacré marathon.

Shakhtar Donetsk - FC Bâle 4-1 (2-0)

Arena AufSchalke, huis clos.

Arbitres: Oliver, Burt/Bennett (Ang).

Buts: 2e Junior Moraes 1-0. 22e Taison 2-0. 75e Alan Patrick (penalty) 3-0. 88e Dodô 4-0. 92e van Wolfswinkel 4-1.

Shakthar Donetsk: Pyatov; Dodô, Kryvtsov, Bondar, Matviyenko; Marcos Antônio (5e Maycon), Stepanenko; Marlos (72e Solomon), Alan Patrick (78e Kovalenko), Taison (85e Tetê); Junior Moraes (85e Fernando).

FC Bâle: Nikolic; Widmer, Alderete, Van Der Werff (73e Ramires), Petretta; Xhaka (60e Marchand), Frei; Stocker (73e van Wolfswinkel), Campo, Pululu; Cabral (73e Ademi).

Notes: le FC Bâle sans Zuffi, Ramires (blessés), Cömert (suspendu), ni Omlin (en instance de départ). 40e, Marcos Antônio tire sur la transversale. 59e, Xhaka sort sur blessure.

Avertissements: 26e, Frei (anti-jeu). 62e, Alan Patrick (anti-jeu). 64e, Cabral (jeu dur). 87e, Matviyenko (jeu dur).

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
5 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Bruno

12.08.2020 à 06:14

5 raisons pour que Bâle va gagner.. matin de hier !!! 🤣🤣🤣des grands connaisseurs

Bernard Huggel

12.08.2020 à 06:02

Bravo Basou pour son superbe parcours. Le Shaktar était trop fort toutefois.

hopTamedia

12.08.2020 à 03:44

ben alors les journaleux.... comment vous disiez ? le FC Bale est irrésistible ? ptdr