Football - Le FC Bâle présente ses excuses à son capitaine
Publié

FootballLe FC Bâle présente ses excuses à son capitaine

L’«affaire Stocker» a secoué le football bâlois durant le printemps. Au centre de la polémique: Karl Odermatt, membre du conseil d’administration du club. Le FCB vient de faire son mea culpa.

par
Claude-Alain Zufferey
Valentin Stocker, le 24 avril lors du 3-3 entre le FC Lausanne-Sport et le FC Bâle en Super League.

Valentin Stocker, le 24 avril lors du 3-3 entre le FC Lausanne-Sport et le FC Bâle en Super League.

freshfocus

Le FC Bâle a profité de l’approche de la fin de la saison pour diffuser un communiqué peu banal venant de la part d’un club professionnel. À la veille du dernier match de championnat face à Sion, l’organisation bâloise a présenté des excuses, qu’elle a qualifiées de «tardives», à son capitaine Valentin Stocker.

«Stocker était contre l’entraîneur»

Paroles de Karl Odermatt sur une vidéo datant du mois d’avril

Le premier volet de ce mea culpa porte sur une vidéo datant du mois d’avril dans laquelle on voit Karl Odermatt (78 ans), membre du conseil d’administration du FC Bâle et légende du football rhénan, s’en prendre à Valentin Stocker en évoquant les raisons de sa mise «en congé» à la mi-février. «Stocker était contre l’entraîneur. Il a pris l’équipe à part dans une pièce et il a dit: aujourd’hui on ne court pas. Et nous avons perdu 6-2. Pensez-y!», commentait Odermatt sur ce petit film de 21 secondes pris par lecteur reporter et envoyé à Telebasel. Et de poursuivre: «C’est ce qu’il a fait! Si j’étais président, je lui aurais dit qu’il était suspendu.»

Le FCB regrette la mise en congé de Stocker

Le FCB tient également à se distancier de la déclaration faite dans la vidéo selon laquelle il n’a pas tout donné lors du match de Coupe contre le FC Winterthur.

«En outre, le FC Bâle 1893 regrette rétrospectivement les troubles survenus en rapport avec le congé temporaire de Valentin Stocker, au début du mois de mars. Il y a eu des divergences d’opinions entre le capitaine et la direction sportive qui a jugé bon de réagir par une mesure à court terme. Le fait que Valentin Stocker soit un joueur clé et une personnalité très méritante du FCB - comme cela a pu se voir ces dernières semaines - n’a pas changé.»

«Sur la base des différentes discussions et avec les excuses du club, l’affaire est également réglée pour moi»

Valentin Stocker, capitaine du FC Bâle

De son côté, le joueur s’est également exprimé en disant que: «Sur la base des différentes discussions et avec les excuses du club, l’affaire est également réglée pour moi. Je tiens à remercier le FCB pour la confiance que j’ai pu ressentir à nouveau récemment. C’était et c’est toujours un honneur pour moi de porter les couleurs rouge et bleue, en tant que capitaine.»

Tout est bien qui finit bien, mais il a tout de même fallu plusieurs changements parmi les dirigeants et le staff technique pour que le courant soit rétabli entre les différents protagonistes de ce feuilleton bâlois, qui a finalement tenu en haleine tout le football suisse durant ce printemps.

Odermatt fait profil bas

La vidéo sur laquelle Karl Odermatt (78 ans) s’en prend à Valentin Stocker est une partie d’une conversation privée, qui n’aurait pas vraiment dû se retrouver dans la presse.

Mais le membre du conseil d’administration du FC Bâle a tout de même tenu à, lui aussi, s’excuser: «Comme vous pouvez le voir dans la vidéo, j’étais très perturbé par la situation générale de l’époque. Je suis vraiment désolé de m’être exprimé de cette manière à propos de Valentin Stocker et de l’équipe.»

La légende du football bâlois se cherche quand même des excuses: «Par la suite, il s’est aussi malheureusement avéré que les informations qui m’ont été données étaient fausses. Je me suis aussi excusé personnellement auprès de Valentin pour toute cette histoire.»

Votre opinion