Publié

FootballLe FC Bâle tient en échec le Sporting

Grâce à une défense solide, le FC Bâle a ramené un très bon point de Lisbonne, contre le Sporting du Portugal, lors de la 1re journée de l'Europa League (0-0).

Marco Streller en pleine voltige.

Marco Streller en pleine voltige.

Keystone

Le FCB a peut-être bien posé les fondations de sa nécessaire reconstruction, chez une équipe qui avait remporté ses neuf derniers matches européens à la maison.

Certes, tout ne fut pas parfait. Certes ce Bâle-là n'a, et de loin, pas le format européen qu'avait celui de la saison passée (8e de finale de la Ligue des champions). Il a de plus bénéficié d'une supériorité numérique à la suite de l'expulsion pour une faute de dernier recours de Xandão, provoquée à la 50e par le rusé Marco Streller. Il aurait également pu se voir sanctionné d'un penalty en première mi-temps. Si le Sporting ne traversait en outre pas pareille crise, l'issue de la rencontre aurait sans doute été bien différente. Il n'empêche que les Rhénans ont livré une copie très prometteuse et, surtout, courageuse.

Autant de duels que de ballons

Car, pour une équipe qui a perdu trois de ses quatres derniers matches - sa seule victoire a été fêtée samedi dernier en Coupe contre Amriswil (2L) -, le Champion de Suisse ne s'est pas caché au Stade José Alvalade. Cherchant systématiquement à construire depuis l'arrière un jeu qui n'est de toute évidence par encore assimilé ni huilé, il n'a pas eu peur de continuer à miser sur ses valeurs.

Ce résultat a été rendu possible par l'intransigeance de la défense du FCB. De Sommer - décisif tant dans ses interventions devant notamment van Wolfswinkel (33e/74e), Capel et Pranjic (65e) que dans ses sorties aériennes - à l'axe Dragovic-Sauro, en passant même par ses latéraux Steinhöfer et Park d'habitude si peu sereins, l'arrière-garde bâloise a tenu bon. Elle n'a pourtant pas été aidée par ses demis centraux Cabral et Diaz, perdant autant de duels que de ballons.

Quand une équipe va mal, les entraîneurs aiment à répéter qu'il est primordial de d'abord se rassurer en défense. En ce sens, cette partie pèsera sûrement lourd dans la suite de la saison de Bâle. Dès dimanche peut-être chez YB, puis mercredi contre Sion. Et pourquoi pas encore le 4 octobre à domicile face à Genk lors de la 2e journée de cette Europa League? Les Belges ont de leur côté démarré fort en s'imposant 3-0 contre les Hongrois du Videoton sur des buts de Vossen, Buffel et De Celaer. Nachricht per e-mail senden

(si)

Votre opinion