Football: Le FC Sion débouté, la Super League pourra reprendre

Publié

FootballLe FC Sion débouté, la Super League pourra reprendre

Pour la Commission de la concurrence, la décision de la SFL de reprendre les championnats ne contrevient pas à la loi sur les cartels.

Christian Constantin n'a pas eu gain de cause face à la Commission de la concurrence.

Christian Constantin n'a pas eu gain de cause face à la Commission de la concurrence.

Keystone

Dans un communiqué publié jeudi, la COMCO indique ne pas donner suite à la requête du FC Sion, visant à interdire la reprise de la Super League et à ouvrir une enquête du droit des cartels.

«La COMCO ne voit aucun comportement abusif de la part de la SFL dans sa décision de reprendre les matchs, indique l'instance. Cette décision n'a pas été prise dans le but d'entraver certains clubs dans l'exercice de la concurrence. La reprise des championnats favorise au contraire la compétition sportive entre les clubs et aura lieu aux mêmes conditions pour tous.»

Le FC Sion avait saisi la COMCO suite à l'assemblée générale de la SFL, qui avait vu une large majorité des clubs plébisciter une reprise du championnat, en requérant une interdiction de la reprise de la compétition et l'ouverture d'une enquête sur un éventuel abus de position dominante de la SFL. «Cette décision de reprise se justifie de plus en raison des conséquences négatives d'un point de vue économique qu'une annulation aurait eues pour les clubs et la SFL», indique encore la COMCO.

Le 29 mai dernier, la SFL avait décidé par 17 voix sur 20 de la reprise des championnats suisses de Super League et de Challenge League 2019/20 dès le 19 juin et de les terminer jusqu'au 2 août. Suite à cette décision, le FC Sion avait requis auprès de la COMCO une interdiction de cette reprise et l'ouverture d'une enquête à l'encontre de la SFL en raison d'un abus de position dominante.

À l'appui de cette requête, le FC Sion a fait principalement valoir que la reprise représenterait un désavantage concurrentiel pour les plus petits clubs, dans lesquels de nombreux contrats de joueurs arrivent à échéance le 30 juin 2020.

Sport-Center/comm.

Ton opinion