Football: Le FC Sion n'y arrive plus
Publié

FootballLe FC Sion n'y arrive plus

Battus 2-1 par Lugano à la 91e minute, les Sédunois enregistrent une troisième défaite consécutive en Super League.

par
Sport-Center
Le Valaisan Christian Zock (à dr.) au duel face le Luganais Carlinhos Junior.

Le Valaisan Christian Zock (à dr.) au duel face le Luganais Carlinhos Junior.

Keystone

Le FC Sion peine décidément à trouver de la constance cette saison. Les Sédunois ont livré 25 premières minutes pleines dimanche devant leur public face à Lugano. En plus du retour au jeu de Jean Ruiz en défense centrale, Stéphane Henchoz avait choisi de relancer Anto Grgic à mi-terrain, après lui avoir préféré Alex Song le week-end dernier à Berne. Le numéro 17 valaisan s’est fait l’auteur d’une première période intéressante, parsemée de quelques jolis gestes, à l’image de cette louche que n’a pas su exploiter Ermir Lenjani, placé dans un angle difficile.

L’ailier gauche a été le joueur le plus en vue des 45 premières minutes. Sa percussion a failli lui permettre de se procurer un penalty au quart d’heure, après s’être joliment infiltré dans la défense tessinoise. Malgré les réclamations, M. Schnyder n’a pas bronché. Mais Lenjani n’a pas stoppé ses efforts pour autant, manquant de très peu de réceptionner un puissant centre d’Ayoub Abdellaoui dans la foulée et plaçant son coup de tête de peu en-dessus du cadre à la 27e minute.

Dès lors, le FC Sion a peu à peu disparu de la circulation, laissant même parfois quelques espaces inquiétants dans son dos. Cela aurait pu se payer au prix fort face à un cador du championnat, mais Lugano s’est longtemps montré trop brouillon pour vraiment inquiéter Kevin Fickentscher.

Sauf que de timides en fin de première période, les Sédunois sont carrément devenus inexistants après le thé. Olivier Custodio a envoyé un premier signal sans attendre, d’une puissante frappe qui a fui le cadre du but local (46e). Sion l’a ignoré… et a fini par en être puni. À la 77e, Balint Vécsei a armé une frappe à l’orée de la surface. Fickentscher était pris à contre-pied. 0-1.

Vécsei crucifie Sion

La rencontre aurait pu en rester là, mais Ermir Lenjani ne voulait, lui, pas en rester là avec ce match. À peine cinq minutes plus tard, l’ailier s’élevait sur un centre de Mickaël Facchinetti. Son coup de tête était cette fois-ci parfait et Noam Baumann ne pouvait que repousser le ballon sur l’intérieur de son poteau gauche, qui finissait le travail.

Le Gradin Nord était en feu et n’a pas manqué de pousser son équipe en fin de match. Sion s’est alors enfin projeté aux avant-postes, sans réussir à obtenir deux points supplémentaires. Pire, il s’est fait piéger dans les arrêts de jeu, alors que l’espoir d’aller chercher la victoire était permis. Vécsei, à nouveau, s’est retrouvé seul à dix mètres face à des adversaires arcboutés dans leurs six mètres. Son tir était parfait. 1-2. Sion pouvait vraiment s’en vouloir.

Les Valaisans avaient pris l’habitude de battre les équipes de seconde partie de tableau cette saison, mais ils n’ont pas réussi à confirmer cette tendance pour lancer leur deuxième tour. Difficile, toutefois, d’espérer beaucoup mieux en ne jouant qu’un gros tiers d’une rencontre.

Florian Vaney, Sion

Sion - Lugano 1-2 (0-0) Stade de Tourbillon, 7800 spectateurs. Arbitre: Urs Schnyder. But(s): 77e Vécsei 0-1; 82e Lenjani 1-1; 91e Vécsei 1-2. Sion: Fickentscher; Abdellaoui, Ndoye, Ruiz, Facchinetti; Zock, Toma; Kasami (86e Song), Grgic (62e Doumbia), Lenjani; Uldrikis (73e Khasa). Entraîneur: Stéphane Henchoz. Lugano: Baumann; Yao, Maric, Daprela, Lavanchy; Custodio (81e Lovric), Sabbatini, Vécsei; Dalmonte (58e Aratore), Gerndt (71e Bottani), Carlinhos. Entraîneur: Fabio Celestini. Avertissements: Ruiz (63e antijeu), Zock (65e, jeu dur), Toma (87e, simulation).

Votre opinion