Football: Le FC Sion ne doit surtout pas s'enflammer

Publié

FootballLe FC Sion ne doit surtout pas s'enflammer

Sion s'est enfin montré efficace en allant gagner hier face à GC (2-0). Le plus compliqué reste à venir: finir le travail.

Suduva, la quatorzième finale de Coupe, Stade-Lausanne-Ouchy, la dernière place en Super League. Voilà à quoi ressemblent les douze derniers mois du FC Sion. Dans les dix prochains jours, les Valaisans ont l'occasion d'en finir avec cette année de malheur en allant chercher un maintien qui ne ferait pas tout oublier, c'est impossible, mais qui leur offrirait la possibilité de prendre un nouveau départ, ce qui serait déjà énorme.

En allant gagner hier face à un GC au fond du trou, Sion a effectué une très belle opération comptable: voilà les Sauterelles de nouveau en plein dans la gonfle (GC doit encore affronter Lucerne et YB…) et Lausanne à quatre points. Cette victoire ne doit pas laisser croire que Sion a laissé tous ses problèmes derrière lui dans la tristesse d'un Letzigrund quasi vide. C'est vrai, les Valaisans ont innové: ils ont tiré deux fois au but et marqué deux fois, ce qui est une belle parenthèse dans ce deuxième tour si compliqué à la finition. Sion a inscrit deux très jolis buts, d'ailleurs, tant les réussites de Cunha et d'Adryan ont été réalisées tout en finesse. Mais l'autre souci principal, celui qui concerne l'axe de la défense, existe toujours, même si GC n'a pas marqué. Les largesses de Jan Bamert ont fait peur à tout le monde et rappelé que Sion était tout à fait capable d'exploser dimanche face à Saint-Gall.

Le maintien à Tourbillon?

Par contre, dépendant des résultats de ce soir et de ceux de dimanche, Sion pourrait officialiser son maintien ce même jour. Dans un Tourbillon plein, ce serait une belle manière de mettre un terme à cette année de misère.

S'il y en a qui le méritent, ce sont bien les supporters valaisans, admirables de fidélité et de ferveur malgré les trahisons répétées des joueurs sur le terrain. À ceux-ci de leur rendre la monnaie, maintenant, en ne se croyant surtout pas arrivés quelque part, eux qui se sont tellement de fois perdus en chemin depuis une année: ils ne peuvent pas se permettre de décevoir une nouvelle fois. Il faut qu'ils finissent le travail. À eux de jouer et, en attendant, de faire profil bas.

----------

Le coup dur

Carlitos rechute

Mauvaise surprise pour le FC Sion: le retour de Carlitos (à g.) n'a duré que 45 minutes. Le Portugais a préféré sortir à la pause, ressentant une douleur à la cuisse gauche, celle qui i'avait contraint à manquer les deux derniers matches. Grave ou pas? «On verra demain», a-t-il glissé après la rencontre.

----------

Le top

Deux passes décisives tout en lecture du jeu et en toucher pour Anto Grgic (de face). L'élégant milieu de terrain a bien travaillé et prouvé qu'il était un renfort important pour le FC Sion. Arrivé cet hiver, il a réussi son intégration et est rapidement devenu un joueur qui compte.

----------

Le flop

Bastien Toma

Le jeune Valaisan (à dr.) avait bien commencé la partie, mais il a baissé de rythme au fur et à mesure que le match avançait. Il a un talent indéniable, mais manque de constance. Il sait sur quoi il doit travailler pour arriver au niveau de ses prédécesseurs comme Vincent Sierro.

100%

Ton opinion