Partenariat – Le festival de films qui se rit de la pandémie
Publié

PartenariatLe festival de films qui se rit de la pandémie

Aventiclap à Avenches, soutenu par la Loterie Romande, propose entre autres une série de courts métrages suisses consacrés au Covid-19. L’humour est au rendez-vous.

Aventiclap propose aussi des projections de films autorisés dès l’âge de six ans.

Aventiclap propose aussi des projections de films autorisés dès l’âge de six ans.

DR

Comme pour exorciser les démons! Aventiclap, le festival de films 100% suisses qui se tient à Avenches du 7 au 10 octobre fait la part belle à la pandémie. «Au premier soir, souligne Jean-Marc Detrey, directeur artistique, nous proposons au Théâtre du Château, une série de courts-métrages avec pour thème les confinements. Un sujet que nous avons préféré aborder plutôt qu’éviter mais où le rire sera présent. Une table ronde suivra la séance en présence de plusieurs réalisateurs dont Frédéric Gonseth, aussi producteur.»

Mais le festival, c’est encore six courts-métrages en concours pour le Prix du Public et cinq longs-métrages en compétition nationale pour un seul titre, le Marcus d’Or. Parmi eux, «Atlas» de Niccolò Castelli ou l’histoire d’Allegra qui survit à un attentat terroriste qui coûte la vie à trois de ses amis. Anéantie, rongée par la culpabilité et la haine, elle n’est plus elle-même. Pour retrouver confiance et amour, elle doit entreprendre un parcours escarpé et se remettre en question. «Beyto», de son côté, raconte les difficultés rencontrées par un jeune homosexuel d’origine turque en butte avec sa famille l’obligeant à épouser une compatriote. Quant à «Vasectomia» l’unique film romand, c’est l’histoire de deux anciens copains qui se retrouvent dans un road movie, 16 ans révolus, assurément le film polémique de cette année. «Est-ce l’esprit du temps? remarque le directeur artistique, cette année ce sont surtout des drames qui sont en lice.»

Une note plus légère sera apportée par Les Quatre Saisons de Pierric Tenthorey. Le showman franco-suisse va présenter le samedi quatre courts-métrages réalisés avec la participation de comiques comme Marc Donnet-Monay ou Joseph Gorgoni, entrecoupés de sketches dont il a le secret. Nous y retrouverons le personnage qu’il interprète depuis une décennie: Homme encadré sur fond blanc. Un spectacle gratuit, à l’instar de l’Univers geek du cinéma. Une exposition pour toute la famille située dans une salle de rythmique au sous-sol du théâtre où des dessinateurs, modélistes, collectionneurs vont partager leurs créations. Des personnages de Star Wars seront au rendez-vous.

Productions suisses destinées au grand public

Pour sa 4e édition, Aventiclap s’attend à accueillir quelque 5000 visiteurs. «Notre festival est dédié uniquement à des productions suisses destinées au grand public, dit encore Jean-Marc Detrey. Avec la pandémie, il a été particulièrement difficile de trouver des fonds pour financer notre manifestation. Dans ce contexte, l’aide que nous a apportée cette année la Loterie Romande est particulièrement bienvenue et nous la remercions.»

(Victor Fingal)

Votre opinion