Publié

Les DiableretsLe Festival du film a attiré près de 22'000 personnes

C'est le film «Sherpa», de l'Australienne Jennifer Peedow, qui a été primé lors de cette édition à l'affluence record.

Une image du film Sherpa, primé samedi aux Diablerets.

Une image du film Sherpa, primé samedi aux Diablerets.

L'édition 2016 du Festival international du film des Diablerets s'est achevée ce week-end avec un nouveau record d'affluence. Près de 22'000 spectateurs ont suivi la manifestation. Le Grand Prix du festival est allé au film australien «Sherpa» de Jennifer Peedow.

«C'est un énorme succès. Si je n'étais pas satisfait, je serais un ingrat», a déclaré à l'ats Jean-Philippe Rapp, directeur du festival. «Le succès ne se mesure pas seulement à la fréquentation, il se lit aussi sur les sourires des spectateurs qui ont suivi le festival», a-t-il encore indiqué.

Images et message

«Sherpa», le film primé par festival, témoigne du conflit entre alpinistes occidentaux qui souhaitaient poursuivre l'ascension de l'Everest et les sherpas, après le décès tragique de seize d'entre eux tués par la chute d'un bloc de glace.

Selon les organisateurs, le film de l'Australienne Jennifer Peedow est révélateur de l'évolution des oeuvres primées. L'image ne suffit plus. Pour être récompensé, un film doit regrouper de nombreuses qualités: le message de fond, la manière de raconter et l'émotion transmise sont importantes.

Autre nomination, le prix du public est allé au film «Ne te dégonfle pas» de Mélusine Mallender (France). Partie à la rencontre de femmes de Birmanie, son oeuvre offre «une magnifique approche, tout en finesse, de la réalité d'un pays».

Nombreux Français primés

Parmi les huit autres prix décernés, quatre ont été attribués à des Français, dont le prix spécial du jury. Ce dernier a été attribué au film «Fleur de rocaille» de Fred Ripert (France).

Le jury indique avoir pris ses décisions «quasiment toujours à l'unanimité». Selon les organisateurs, la réussite de l'édition 2016 permet un équilibre financier, qui assure au comité d'envisager les prochains défis. L'édition 2017 est d'ores et déjà assurée, a déclaré à l'ats Julien Rapp, attaché de presse du festival.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!