Montreux Jazz Festival 2015: Le fils de punk et l’ex-batteur de hardcore
Publié

Montreux Jazz Festival 2015Le fils de punk et l’ex-batteur de hardcore

Dans la famille Dury, on connaissait Ian, leader du groupe The Blockheads et icône punk dans les années 1970. Voici Baxter, cockney élégant qui a séduit nos oreilles dès son premier album, «Len Parrot’s Memorial Lift», sorti en 2002.

par
Laurent Flückiger
DR

Grande plume pop, le Londonien a pourtant dû attendre neuf ans pour que les tubes de son 3e disque, «Happy Soup», déclenche des réactions hystériques chez les demoiselles une fois joués en live. Il faut dire que le quadra a de l’allure sur scène. Drôle et gouailleur, Baxter Dury récolte les soutiens-gorge particulièrement en France, où il passe volontiers pour le «Gainsbourg anglais». Confirmation en octobre dernier avec «It’s A Pleasure»: toujours des titres pop courts et tragicomiques à l’instrumentation simple et cette voix dont le flegme rappelle celui de Jarvis Cocker, l’ex-leader de Pulp. Après des débuts tardifs dans le métier d’artiste, l’homme aux cheveux poivre et sel peut être optimiste sur la suite de sa carrière.

Votre opinion