Publié

AllégorieLe fils du cèdre Hayek est en pleine forme!

La tempête «Eleanor» avait abattu l'arbre planté à Bienne en hommage à Nicolas G. Hayek. Mais un cône tombé sur le sol a germé et la jeune pousse tient bon.

par
lematin.ch
1 / 6
Le petit cèdre Hayek grandit après la mort de son géniteur, abattu par une tempête.

Le petit cèdre Hayek grandit après la mort de son géniteur, abattu par une tempête.

V.Dé
La deuxième génération a déjà cinq ans et dépasse les broussailles protectrices.

La deuxième génération a déjà cinq ans et dépasse les broussailles protectrices.

V.Dé
Planté en 2011 par un pépiniériste vaudois, le géniteur avait fière allure en 2017, à 31 ans.

Planté en 2011 par un pépiniériste vaudois, le géniteur avait fière allure en 2017, à 31 ans.

V.Dé

Planté en 2011 au bord du lac de Bienne en hommage au sauveur de l'horlogerie Nicolas G. Hayek, natif de Beyrouth, le cèdre du Liban a été terrasseé il y a deux ans par la tempête Eleanor. Ce qui devait être un coup dur s'est révélé une belle allégorie: un cône tombé sur le sol a permis à une graine de germer et la jeune pousse a pris racine.

Promis à un avenir millénaire, le symbole de force et de longévité planté par un pépiniériste vaudois avait été déraciné par le vent d’ouest sur un remblai ramoli par la pluie, le 3 janvier 2018. Le cèdre était arrimé par trois câbles, mais un ancrage avait lâché.

Lors du débardage

Une pousse âgée de trois ans est apparue lors du débardage, sur la motte arrachée par la tempête. Ce petit conifère a été replanté au milieu du bosquet protecteur, tandis que l’arbre tombé a été tronçonné.

Le cèdre né sur place est mieux enraciné que son géniteur, transplanté à l’âge de 25 ans. Il possédera toutes les caractéristiques de la plante mère. Le petit cèdre mesure un mètre. Il aura la taille de son géniteur dans une génération humaine.

Cœur du parc

Plus besoin de se hisser sur la pointe des pieds pour apercevoir le petit cèdre dans les broussailles, au cœur du parc dédié à Nicolas G. Hayek. On l'a vu jeudi après-midi, au soleil couchant, en pleine forme.

Pour beaucoup, cette transmission entre deux générations est une allégorie entre Nicolas G. Hayek et ses enfants, Nick et Nayla Hayek, respectivement directeur et présidente du Swatch Group.

Vincent Donzé

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!