Nouvelle-Zélande: le fisc choque en proposant de taxer les bonbons d’Halloween

Publié

Nouvelle-ZélandeLe fisc choque en proposant de taxer les bonbons d’Halloween

Pour faire comprendre aux enfants le concept des impôts, les services financiers ont dit aux parents de leur enlever un tiers des friandises récoltées. Cela a mal passé.

par
Michel Pralong
En taxant leurs enfants sur les bonbons de Halloween, les parents leur apprendront le sens des responsabilités, estime le fisc néo-zélandais.

En taxant leurs enfants sur les bonbons de Halloween, les parents leur apprendront le sens des responsabilités, estime le fisc néo-zélandais.

Getty Images/EyeEm

Il n’est jamais trop tôt pour inculquer aux enfants le sens des futures choses désagréables de la vie, comme les impôts, par exemple. C’est ce qu’a dû se dire le fisc néo-zélandais qui a tweeté dimanche 30 octobre sur son compte officiel: «une taxe sur les sucettes enseigne la responsabilité aux enfants».

L’Inland Revenue Department (IRD) a donc proposé aux parents d’appliquer un taux d’imposition de 33%, que l’on peut trouver dans le pays, et donc de prélever un tiers des bonbons et friandises que les enfants auront ramené de leur tournée de Halloween. Un message que beaucoup ont eu du mal à avaler, comme l’explique le «Guardian».

«Les grincheux de Halloween»

«C’est la chose la plus stupide que j’aie jamais vu faire par un ministère du gouvernement» a réagi un internaute. «Tout parent digne de ce nom et aimant s’amuser ferait bien d’ignorer une telle mesure», écrit un autre.

L’opposition s’en est également donné à cœur joie, l’ex-chef du parti national Judith Collins nommant le fisc «les grincheux d'Halloween» tandis que David Seymour, chef du parti libertarian Act, a écrit que ce qu’il y avait eu de plus effrayant durant cet Halloween, c’était «un aperçu de l’esprit d’un receveur des impôts».

Face à tant de réactions, l’IRD a fini par retirer son tweet: «Nous avons reçu des commentaires négatifs en ligne et après réflexion, nous avons décidé de le supprimer. Nous sommes désolés si le tweet vous a offensés», précisant qu’il avait fait cela sur un «ton léger qui se voulait dans l’esprit d'Halloween».

Les parents mangent les bonbons

Les parents taxent de toute façon leurs enfants puisqu’une enquête réalisée en 2019 montrait que 74% des parents avouaient avoir mangé certains des bonbons d'Halloween de leurs enfants, 17% en prenant même plus de la moitié!

Ton opinion

3 commentaires