Publié

Big BrotherLe flicage des Suisses sur le Net inquiète Berne

La surveillance exercée par les services de renseignement américains sur les réseaux sociaux n'a pas échappé aux autorités fédérales, qui se réservent le droit d’interpeller Washington. Est-ce suffisant?

par
Simon Koch
Tout ce qu’un Suisse écrit ou fait sur le Net pourra être retenu contre lui s’il se rend un jour aux Etats-Unis.

Tout ce qu’un Suisse écrit ou fait sur le Net pourra être retenu contre lui s’il se rend un jour aux Etats-Unis.

Keystone

L’œil de Big Brother est braqué sur les Suisses et le Conseil fédéral se dit «conscient des risques», dans une réponseadressée cette semaine au conseiller national Jean Christophe Schwaab (PS/VD). En vertu de la loi Foreign Intelligence and Surveillance Act (FISA), les Etats-Unis se réservent le droit d’espionner toutes les données, y compris de ressortissants étrangers, transitant par les «clouds» et les réseaux sociaux basés outre-Atlantique.

Votre opinion