Football: Le foot suisse dans le flou: 300 ou 1000 personnes?
Actualisé

FootballLe foot suisse dans le flou: 300 ou 1000 personnes?

Combien seront-ils dans les stades suisses cette semaine? Les clubs romands sont tous dans l’expectative. La SFL aussi.

par
Sport-Center
Le Servette FC ne sait pas encore s'il accueillera plus de supporters lors du prochain match au Stade de Genève.

Le Servette FC ne sait pas encore s'il accueillera plus de supporters lors du prochain match au Stade de Genève.

La décision du Conseil fédéral d'autoriser les rassemblements et événements jusqu'à 1000 personnes dès ce lundi, à condition de garantir le traçage des contacts, n’arrange pas franchement les clubs romands de Swiss Football League. Il faut dire que le délai entre l’annonce de vendredi et la 25e journée de championnat, dès mardi soir, est plutôt serré.

En plein débriefing du match de dimanche face à Lugano, auquel 20 fidèles abonnés avaient pu assister, le Servette FC n’a pas encore réfléchi concrètement à la manière d’accueillir 1000 personnes lors du prochain match face à YB, mardi 30 juin prochain. «C’est forcément une bonne nouvelle pour nos abonnés qui pourront être plus nombreux, estime Loïc Luscher, porte-parole du Servette FC. Mais en termes purement financiers, nous avons les mêmes frais, voire davantage si nous devons engager des stadiers supplémentaires et ouvrir une buvette. Et il n'y a toujours aucunes rentrées liées aux spectateurs».

Xamax et Sion dans l'attente

Seule certitude: le club genevois n'organisera pas de tirage au sort diffusé sur Youtube, comme cela avait été le cas pour la reprise du championnat de ce week-end. Il semble en effet compliqué (et surtout long) de tirer au sort 900 personnes. Le Servette FC attend des nouvelles (et des concepts) de la Swiss Football League et a encore un peu le temps de voir venir avant le prochain match à domicile.

Ce n’est pas le cas de Sion (qui accueille Servette mercredi soir à Tourbillon) et de Neuchâtel Xamax (qui reçoit Bâle mercredi à la Maladière), eux-aussi dans l’attente de recevoir des directives et qui préfèrent obtenir des informations supplémentaires avant de se prononcer. Pour rappel, les deux clubs avaient accueilli 30 personnes (Xamax) et 75 supporters (Sion) ce week-end.

La Swiss Football League aussi dans le flou, le LS fonce

Le problème? La Swiss Football League semble aussi avoir été prise de cours par l’autorisation des rassemblements de 1000 personnes. Cette journée de lundi est placée sous le signe des visioconférences pour tenter de trouver une solution. «Nous sommes aussi dans le flou, admet Philippe Guggisberg, responsable communication de la SFL. Est-ce à la Ligue de prendre le leadership ou plutôt aux cantons? Est-ce que les clubs doivent se débrouiller pour adapter les concepts? Au final, on ne sait même pas qui va donner le feu vert». Philippe Guggisberg admet que le délai est serré et qu’il lui semble plus plausible que les matches de cette semaine (25e journée) se disputent selon le concept du retour au jeu de ce week-end (300 personnes maximum).

Le Lausanne-Sport, qui accueille Vaduz mardi soir, a lui décidé de «passer en force» afin de garnir la Pontaise avant de lui dire au revoir cet été. «Le plan, c’est d’adapter les directives que la SFL a édicté pour 300 personnes, pour un public de 1000 supporters, explique Vincent Steinmann, directeur commercial et marketing du LS. Nous allons placer 300 fans par bloc de la Pontaise. Nos abonnés ont été informés par écrit ce lundi matin à 8 heures sur le principe du ‘premier arrivé, premier servi’». Le club vaudois offrira la moitié des billets disponibles à ses abonnés et l’autre moitié sera répartie entre les clubs de soutien et les sponsors.

Sylvain Bolt

Votre opinion