Publié

BerneLe formidable match du mariage pour tous aux États

La droite conservatrice n’a pas réussi dans sa stratégie pour renvoyer le projet. Pour deux voix, la majorité a tenu bon jusqu’au bout. Les Romands ont tous soutenu, sauf les Valaisans.

par
Eric Felley
Le conseiller aux États valaisan Beat Rieder a beau lever son doigt, il n’a pas réussi à obtenir une majorité pour faire reporter la cause du Mariage pour tous.

Le conseiller aux États valaisan Beat Rieder a beau lever son doigt, il n’a pas réussi à obtenir une majorité pour faire reporter la cause du Mariage pour tous.

KEYSTONE/Alessandra della Valle

«C’est fait! Le Conseil des États accepte, par 22 voix contre 15 et 7 abstentions, le mariage pour tou-te-s dans sa version complète! Le processus parlementaire avance enfin et nous nous dirigeons vers une grande avancée pour l’égalité des droits en Suisse.» Le conseiller national Mathias Reynard (PS/VS) était soulagé après les débats et le vote de ce matin au Conseil des États. L’initiative parlementaire déposée par les Verts libéraux en 2013 déjà, continue son chemin par la voie législative.

Ce n’était pas acquis, car la chambre des Cantons est devenue plus conservatrice durant cette législature. Une alliance minoritaire composée de Beat Rieder (PDC/VS), Martin Schmid (PLR/GR) ou encore Thomas Minder (Ind./SH) proposait de renvoyer le sujet en commission pour élaborer une base constitutionnelle, qui aurait provoqué un passage devant le peuple, et surtout retardé encore la cause. Ils ont échoué de peu. Le conseil a voté par 22 voix à 20 et deux abstentions, rejoignant ainsi le Conseil national dans sa volonté d’aller de l’avant, ainsi que le Conseil fédéral représenté par Karin Keller-Sutter.

20 ans après les Pays-Bas

«On parle de mariage et il neige dehors à gros flocons, a relevé Liza Mazzone (Verts/GE). Je pense que c’est un signe qu’il y a de la magie dans l’air.» Rapporteur pour la commission, son collègue Carlo Sommaruga (PS/GE) a rappelé que la grande majorité des cantons avaient donné leur préférence législative lors de la consultation: «20 cantons se sont exprimés favorablement vis-à-vis de la réforme législative. Ces 20 cantons n’ont pas remis en question la voie législative pour choisir la voie constitutionnelle.» Il a rappelé que les Pays-Bas avaient introduit le mariage pour les personnes de même sexe en 2001: «Nous sommes pratiquement 20 ans après, alors même que la société a évolué tant aux Pays-Bas que chez nous en même temps».

Tous les Romands sans les Valaisans

Au vote sur l’ensemble, dont on peut voir les résultats ici, les 22 élu(e) s du départ n’ont pas failli et voté jusqu’au bout pour l’initiative. Les Romands ont tous défendu la voie législative à l’exception des deux représentants du Valais, Beat Rieder (PDC/VS) et Marianne Maret (PDC/VS).

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
48 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Michel Gasser

02.12.2020 à 11:20

Je suis absolument contre le don de sperme aux couples féminins, et voterai contre l'ensemble de la loi si ce volet y reste inclus.

@libre

02.12.2020 à 10:09

et ce serait un progrès, ça ??? quelle triste évolution de la société ....et on n'a pas le droit de donner son avis si on ne suit pas le troupeau de la bien- pensance actuelle

Jean-Jacques Kottelat

01.12.2020 à 14:59

Le Canton du Jura a refusé le PACS. On pouvait dès attendre du représentant jurassien PDC Juillard Ch. à la Chambre des canton qu'il reflète l'avis du peuple jurassien. C'est une trahison et ses jours à Berne sont comptés.