Publié

MultimédiaLe franc fort a pénalisé Ex Libris en 2011

La filiale de Migros, active dans la distribution de livres et de produits multimédias annonce jeudi un chiffre d’affaires en recul de 11,9% à 164,4 millions de francs en 2011.

Moins bonnes ventes en 2011 pour Ex Libris.

Moins bonnes ventes en 2011 pour Ex Libris.

Keystone

Ex Libris, actif dans la distribution de livres et de produits multimédias, a souffert de plusieurs facteurs négatifs.

Le patron d’Ex Libris, Daniel Röthlin, cité dans le communiqué, invoque «l’environnement économique difficile, le franc fort, la vive concurrence étrangère sur internet et la chute massive des prix» dans tous les groupes de produits.

La faiblesse de l’euro par rapport au franc constitue toujours un défi pour le distributeur, qui affirme avoir entièrement répercuté les taux de change avantageux sur les consommateurs. Mais résultat, les prix ont encore baissé de jusqu’à 17% ces douze derniers mois, dont 10,1% en moyenne sur le seul mois de décembre, explique Daniel Röthlin.

490 employés

Ex Libris, leader en Suisse dans son domaine, a néanmoins pu gagner des parts de marchés. En outre, ses ventes en ligne ont progressé par rapport à 2010, avec des commandes en hausse de 12,5% sur les fêtes de fin d’année.

En 2010, le distributeur a dégagé un chiffre d’affaires en recul de 1% à 201 millions de francs, après avoir vu ses ventes stagner à 203 millions en 2009. Ex Libris emploie 490 personnes et compte 113 filiales.

(ATS)

Votre opinion