Publié

EnseignementLe français sera supprimé du primaire en Thurgovie

Le français ne sera plus enseigné à l'école primaire en Thurgovie à partir de l'année scolaire 2017/2018. Toutefois, les leçons du degré primaire seront reportées sur le secondaire.

ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

Le français ne sera plus enseigné à l'école primaire en Thurgovie à partir de l'année scolaire 2017/2018. Le canton alémanique introduira simultanément le plan d'études harmonisé «Lehrplan 21».

A la fin de l'école obligatoire, les élèves auront toutefois eu le même nombre d'heures de français qu'actuellement, a indiqué ce mercredi 12 novembre aux médias la ministre cantonale de l'éducation Monika Knill (UDC). Les leçons du degré primaire seront en effet reportées sur le niveau secondaire.

Les compétences acquises devraient donc être égales.

Thurgovie met ainsi à exécution la suppression du français au primaire, votée par le Grand Conseil en août dernier. Un groupe de travail sera chargé d'adapter le Lehrplan 21 aux conditions thurgoviennes. Le projet sera soumis à consultation en 2016. L'introduction est prévue en 2017/18.

Pas contraignant

Même si le Lehrplan 21 prévoit l'enseignement de deux langues étrangères au niveau primaire, Monika Knill n'y voit pas d'incompatibilité. «Les cantons sont libres d'introduire le plan d'études si et quand ils le souhaitent», a-t-elle précisé à l'ats.

Lors de l'élaboration du plan, la question des langues n'a pas été abordée. Les pratiques actuelles ont été intégrées telles quelles, explique la conseillère d'Etat. «Un concept entièrement nouveau n'aurait jamais permis le consensus.»

Berne a averti qu'elle interviendrait si l'enseignement d'une langue nationale était sacrifié en primaire. «Je n'espère pas que la Confédération intervienne, la question doit rester de la compétence des cantons», a encore estimé Monika Knill.

(ats)

Votre opinion