Publié

FamilleLe frère trisomique de Toni Brunner a failli lui coûter la vie

Le président de l'UDC a longtemps gardé le secret. Son grand frère est atteint de trisomie 21. Et les docteurs à l'époque avaient recommandé aux parents d'avorter pour éviter un nouveau cas.

Toni Brunner et son grand frère Andi essaient de se voir chaque week-end à la ferme familiale.

Toni Brunner et son grand frère Andi essaient de se voir chaque week-end à la ferme familiale.

Remo Nägeli/Schweizer Illustrierte

On peut être à la tête du parti politique le plus tonitruant de Suisse et savoir défendre sa sphère privée. Toni Brunner, le président de l'UDC, a pourtant décidé de révéler à la Schweizer Illustrierte que son frère aîné était atteint de trisomie 21.

Et si les parents avaient écouté les médecins, Toni Brunner n'aurait même jamais vu le jour, comme il l'a confié. Lorsque les docteurs ont découvert que la mère, Heidi, était à nouveau enceinte, ils lui ont recommandé d'avorter, jugeant le risque trop grand que le bébé ne soit également atteint de trisomie.

«Pour moi, c'était simplement mon frère»

Les parents n'ont rien voulu entendre et c'est ainsi que Toni Brunner est venu au monde le 23 août 1974. «J'étais un accident», comme il s'amuse à le dire.

Revenant sur son enfance, le président de l'UDC explique qu'il n'a jamais vu son aîné Andi comme un handicapé. «Pour moi, c'était simplement mon frère», ajoute-t-il.

Tous deux sont restés très proches et Andi, qui a son propre logement avec l'aide d'une fondation pour handicapé à Saint-Gall, travaille dans une menuiserie. Mais chaque week-end, il revient dans la ferme familiale à Ebnat-Kappel (SG). Membre officiel de l'UDC, Andi n'aime jamais voir son petit frère critiqué ou attaqué pour ses interventions politiques.

Votre opinion