Actualisé 29.04.2019 à 11:37

Le fusil des Verts fait hurler les tireurs

Loi sur les armes

Une publicité des Verts suisses met en scène une arme qui ne serait pas enregistrée aujourd'hui... Tollé garanti sur les réseaux sociaux. Mais les Verts justifient leur argument.

par
Eric Felley
En voulant tirer un parallèle entre l'obligation d'enregistrer un chien et un prétendu laxisme pour une arme semi-automatique, les Verts suisses suscitent l'ire des opposants à la loi.

En voulant tirer un parallèle entre l'obligation d'enregistrer un chien et un prétendu laxisme pour une arme semi-automatique, les Verts suisses suscitent l'ire des opposants à la loi.

DR

«Désinformation», «mensonges»,« fake news!»... Les opposants à la loi sur les armes se déchaînent depuis dimanche contre une publication des Verts suisses dans le cadre de la campagne de votation sur la loi sur les armes du 19 mai prochain.

Sur cette annonce, on voit à gauche deux jeunes labradors avec cette précision: «doit être enregistré», tandis qu'à droite une arme, un fusil COLT M4 Sporter selon les spécialistes : «Ne doit pas encore l'être». Le tout barré par la recommandation d'un oui à la loi sur les armes. Pour les opposants il s'agit d'une manipulation intolérable, car cet arme doit déjà faire aujourd'hui l'objet d'un permis d'acquisition en bonne et due forme.

Contrôle strict

«Quelle démagogie! s'insurge le secrétaire de ProTell, Robin Udry. Faire croire que ces armes ne sont pas soumise à enregistrement et tout simplement honteux ! Elles sont soumises à permis d'acquisition, font l'objet d'un contrôle strict de la part des autorités».

Près de 500 personnes ont réagi à cette publication sur la page Facebook des Verts, la quasi totalité pour la dénoncer. Un armurier vaudois précise que pour avoir un tel fusil aujourd'hui «Il faut un extrait de casier judiciaire vierge, une autorisation d'acquisition d'arme, une pièce d'identité valable et ne pas être sous tutelle...» Ensuite elle est enregistrée au Bureau des Armes Cantonal et à l'Office Central des Armes à Berne.

Trois ans pour déclarer

Mais cela n'a pas toujours été ainsi... Du côté des Verts, on estime que l'annonce n'est pas mensongère du tout. Pour sa vice-présidente, Lisa Mazzone (Verts/GE): «Ce qui change dans cette loi, c'est que les armes de ce type, acquises avant 2008, devront être déclarées dans un délai de trois ans, et il y en a bien un certain nombre dans ce pays... Cette annonce est une manière de dire qu'aujourd'hui, on est plus regardant pour les chiens relativement inoffensifs, que pour des armes qui ont un haut potentiel létal!»

L'élue genevoise s'étonne tout de même de voir une telle déferlante sur cette publication: «Les réactions qu'on peut lire sur Facebook sont d'une telle disproportion par rapport aux enjeux de la loi, que cela m'interroge sur cette campagne...»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!