FOOTBALL - Le gardien buteur se marre: «Le coach m’a dit d’y aller!»
Publié

FOOTBALLLe gardien buteur se marre: «Le coach m’a dit d’y aller!»

Le gardien d’Etoile-Carouge Damien Chappot égalise de la tête à la 95e sur le terrain de Black Stars, un but venu de nulle part, son premier en carrière.

par
Christian Maillard
Damien Chappot n’est pas près d’oublier ce match contre Black Stars…

Damien Chappot n’est pas près d’oublier ce match contre Black Stars…

@Etoile-Carouge

Au bout de son portable, Damien Chappot éclate de rire, conscient d’avoir fait le buzz, la veille au Buschweilerhof, terrain bâlois du FC Black Stars, en Promotion League. Le portier du FC Etoile-Carouge a égalisé pour les Genevois à la 95e (2-2) alors qu’ils évoluaient à 10 contre 11 après l’expulsion dAurélien Chappuis dix-sept minutes plus tôt.

‹‹Je me souviens qu’il tire ce coup franc et là j’effectue un plongeon de gardien, je la touche de la tête et ça rentre!››

Damien Chappot, gardien d’Étoile-Carouge

Il s’attendait donc à notre appel… «C’était fou, cette action…» Le portier de la Fontenette n’en revient toujours pas, heureux de nous raconter cette belle anecdote. «Le coach m’a dit d’y aller, commence-t-il. En fait, à la 93e, on perd un ballon à 30 mètres de nos buts et ils arrivent à 3 contre un 1. Je gagne mon duel et là je pousse le ballon et j’envoie un gros dégagement sur la gauche du terrain à Loris Mettler, qui gagne une faute. Je me souviens qu’il tire ce coup franc et là j’effectue un plongeon de gardien, je la touche de la tête et ça rentre!» Coaching gagnant de Claudio Morelli, un entraîneur soulagé. «Ce but a fait du bruit, ça fait du bien!» dit-il.

Fou de joie, Damien Chappot et son maillot orange sprinte alors vers le poteau de corner, les bras écartés et se jette au sol avant que ses coéquipiers ne lui fassent sa fête. «Après avoir mal géré ce match, on était content de ramener un point dans la mesure où nous avons eu très peu d’occasions», explique le dernier rempart des Stelliens, ravi également d’avoir puni le comportement pusillanime et arrogant de leur adversaire en fin de rencontre. «Il y avait une drôle d’ambiance dans ce match, explique le Carougeois. Une fois que Black Stars s’est retrouvé à 11 contre 10, on a senti que les Bâlois étaient en dilettante et qu’ils arrivaient avec une certaine nonchalance devant notre but. Moi ça m’a rendu fou et voilà la réaction. J’ai encore effectué deux à trois arrêts décisifs avant que ne tombe ce but venu de nulle part…»

‹‹Cela restera un souvenir aussi beau que ce match de Coupe contre Young Boys que j’avais disputé il y a deux ans à la Fontenette››

Damien Chappot, gardien d’Étoile-Carouge

Cette égalisation qui permet à sa formation de rester dans la course au top 8, Damien n’est pas près de l’oublier, d’autant plus que cette réussite tombée du ciel était pour lui la toute première de sa carrière. «Je crois que cela s’est vu se marre-t-il. Comme j’ai toujours été dans les buts, même en juniors, je n’avais jamais fait trembler les filets de ma vie. Cela restera un souvenir aussi beau que ce match de Coupe contre Young Boys que j’avais disputé il y a deux ans à la Fontenette.» Ce soir-là, Étoile-Carouge avait mérité, avec son ange gardien, un beau coup de chapeau en ne s’inclinant que 1-0 face au champion.

Mieux que Ter Stegen!

Ce samedi au Buschweilerhof, Damien Chappot a même fait mieux que Ter Stegen, le portier de Barcelone, qui lui a complètement manqué sa reprise en fin de match quand il a lui aussi tenté de faire le surnombre.

«On l’a vu avec les coéquipiers dans le car lors du trajet du retour et là encore ils m’ont également chambré par rapport à ça», rit encore cet athlète de 22 ans qui a la tête bien sur les épaules, même s’il devait faire encore le buzz sur Telefoot. «Peu importe pour moi, car là je dois vraiment garder les pieds sur terre dans la mesure où mercredi on a un match important contre Sion M21. Il va vite falloir redescendre de mon nuage et me remettre au boulot.» Or, en attendant, il savoure, en repassant en boucle ces images renversantes qui le font tellement rire…

Votre opinion