Football: Le gardien d’Aston Villa agressé en quittant l’Etihad Stadium
Publié

FootballLe gardien d’Aston Villa agressé en quittant l’Etihad Stadium

Robin Olsen était escorté par un stadier lorsqu’il a quitté la pelouse des Citizens dimanche. Cela n’a pas empêché plusieurs personnes de chercher à lui mettre des coups. Manchester City a présenté ses excuses. Aston Villa clôt l’incident.

Robin Olsen a été victime de plusieurs gestes violents en quittant le stade, après son match face à Manchester City.

Robin Olsen a été victime de plusieurs gestes violents en quittant le stade, après son match face à Manchester City.

AFP

Manchester City s’est excusé auprès du gardien d’Aston Villa, Robin Olsen, bousculé et apparemment frappé par plusieurs de ses supporters qui avaient envahi le terrain, dimanche, à la fin de la victoire (3-2) qui a sacré les Citizens champions d’Angleterre.

«Manchester City tient à présenter ses plus sincères excuses au gardien de but d’Aston Villa, Robin Olsen, qui a été agressé après le coup de sifflet final, lors du match de ce jour quand des supporters ont envahi le terrain», a écrit le club dans un communiqué.

Sur des images tournées par Sky Sports, on voit plusieurs personnes bousculer ou porter les mains sur Olsen en passant près de lui.

Quelques secondes avant, l’arbitre avait sifflé la fin du match sur une victoire de City 3-2, après avoir été mené 2-0, qui lui assurait le titre de champion d’Angleterre. Escorté par un stadier, le gardien suédois se tient d’abord l’arrière de la tête, puis le visage avant d’être accompagné jusqu’au tunnel des vestiaires.

«Le club a immédiatement lancé une enquête et, une fois qu’il sera identifié, l’individu sera banni définitivement du stade», a ajouté City.

Dans la soirée, le club de Birmingham a indiqué que son gardien allait «tout à fait bien», même s’il avait bien pris un coup derrière la tête, selon des médias britanniques.

Aston Villa a également précisé que le caractère volontaire de ce coup n’était pas établi, qu’il considérait que l’incident était clos et ne porterait pas plainte.

Des précédents

Cet incident intervient après une série d’autres lors de la semaine passée.

Jeudi, l’entraîneur français de Crystal Palace, Patrick Vieira, a porté un coup de pied pour faire trébucher un supporter d’Everton qui l’avait insulté et lui avait fait un doigt d’honneur, après une victoire des Toffees (3-2, eux aussi après avoir été menés 2-0) qui leur permettait de se maintenir dans l’élite.

Deux jours avant, un supporter de Nottingham Forest a donné un coup de tête sur le terrain au joueur de Sheffield United Billy Sharp, alors que son équipe venait d’éliminer les Blades en demi-finale de barrage d’accession à la Premier League.

L’individu avait rapidement été identifié et a été condamné à 24 semaines de prison.

(AFP)

Votre opinion