Football: «Le gardien est enfin considéré à sa juste valeur»

Publié

Football«Le gardien est enfin considéré à sa juste valeur»

Pour l'ancien portier de l'équipe de Suisse Pascal Zuberbühler, David De Gea mérite le salaire que lui offre Manchester United.

Sport-Center
par
Sport-Center
Pour Pascal Zuberbühler, David De Gea (médaillon) mérite de gagner 15 millions d'euros par saison.

Pour Pascal Zuberbühler, David De Gea (médaillon) mérite de gagner 15 millions d'euros par saison.

Keystone

Lundi soir, David De Gea (28 ans) est entré dans l'histoire du football en devenant le gardien de but le mieux payé de la planète. Il a en effet prolongé son contrat avec Manchester United jusqu'en 2023 (plus un an en option), pour un salaire annuel estimé à 15 millions d'euros. Une somme qui fait aussi de lui le joueur le mieux rétribué de la Premier League anglaise, tous postes confondus.

Pour Pascal Zuberbühler (48 ans) - ancien gardien de l'équipe de Suisse (51 sélections), aujourd'hui consultant pour Teleclub et responsable du programme de développement des gardiens pour la FIFA -, ce n'est que justice.

Pascal Zuberbühler, pour la première fois, un gardien est le joueur le mieux payé d'un championnat. Quel commentaire cela vous inspire-t-il?

Je vous répondrai simplement: on considère enfin le gardien à sa juste valeur. Il ne faut pas se leurrer: aujourd'hui, dans les clubs, tout le monde sait ce que peut rapporter le fait de posséder un super gardien. Il n'y a qu'à regarder les équipes qui gagnent les grandes compétitions: elles ont toutes un excellent gardien de but.

Cela veut-il dire que les gardiens étaient sous-évalués auparavant?

Oui. Avant, on se contentait d'avoir un bon gardien, sans chercher plus loin, et on mettait l'accent sur les attaquants au moment de la campagne des transferts. Au niveau du salaire aussi, le gardien était souvent moins payé que l'avant-centre. Pourtant, l'importance du gardien dans une équipe est immense. Immense!

Dites-nous en plus à ce sujet...

Sans parler des performances en match, le fait de pouvoir se reposer sur un gardien de qualité et de confiance est très important pour un entraîneur. Ça lui permet de laisser un peu de côté le travail défensif pour se concentrer sur les schémas offensifs. Et on sait tous que c'est ce qui plaît à un entraîneur. Si un gardien n'est pas sûr, le travail à l'entraînement ne sera pas le même.

Donc, le fait que l'on puisse offrir 15 millions d'euros par an à un gardien ne vous choque pas...

Pas du tout. Je n'ai qu'un message à transmettre à De Gea: «Félicitations!» Ce sont ses agents et les dirigeants du club qui ont ficelé le contrat, mais s'ils sont allés jusqu'à cette somme, c'est parce qu'ils savaient pourquoi. Quand on voit les salaires des meilleurs joueurs de champ, je suis content qu'un gardien soit à leur niveau ou même au-dessus. Encore une fois, pour moi, De Gea mérite d'avoir signé ce contrat.

Maintenant, il n'a plus trop le droit à l'erreur...

C'est vrai, il est clairement sous pression. Tout le monde, que ce soit à Manchester United ou en équipe d'Espagne, attendra forcément beaucoup du gardien le mieux payé de la planète. Mais je n'ai pas peur pour De Gea, il a les épaules solides. Il a prouvé par le passé qu'il savait répondre présent.

Une dernière question, Pascal: ne regrettez-vous pas d'avoir eu votre carrière trop vite?

(Il éclate de rire) Non, pas du tout! Vous savez, si on se retourne sur son passé, on n'avance pas. Alors je ne vais pas commencer à me dire aujourd'hui que les choses auraient été différentes et que j'aurai gagné plus d'argent si j'étais né en 1991 plutôt qu'en 1971. Je suis très fier de ce que j'ai accompli durant ma carrière de footballeur, et je suis très heureux d'avoir la vie qui est la mienne aujourd'hui. Je voyage pour la FIFA, je vois des matches en Suisse et ma petite famille se porte bien (ndlr: lui et sa femme Beatriz ont des jumeaux de 5 ans). Alors non, je ne regrette rien.

Renaud Tschoumy

Ton opinion