06.04.2013 à 11:59

violenceLe gendarme Genton, testeur de jeux vidéo

Etienne Genton, de la division prévention de la criminalité de la police vaudoise, livre depuis peu ses recommandations en matière de jeux vidéo. Décryptage.

von
Benjamin Pillard
Etienne Genton, adjudant de la Police Cantonale Vaud.

Etienne Genton, adjudant de la Police Cantonale Vaud.

Philippe Pache

 «Certains jeux vidéo peuvent choquer, voire perturber vos enfants!» Ce message pour le moins alarmiste figure en tête de la circulaire «Info Délits Plus», envoyée chaque mois aux quelque 12 000 Vaudois membres du réseau «police population», dont l’ambition est de «prévenir les actes criminels en tous genres». Au milieu de ce fascicule regroupant des conseils sécuritaires visant à se prémunir contre les cambriolages, la délinquance ou les escroqueries de toutes sortes, sont venus s’ajouter depuis un an de véritables «tests» de jeux vidéo.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!