Publié

Election présidentielleLe général Sissi briguera la présidence égyptienne

Le général Abdel Fattah al Sissi, président du Conseil suprême des forces armées égyptiennes, sera très probablement candidat à l'élection présidentielle.

Le général Abdel Fattah al Sissi.

Le général Abdel Fattah al Sissi.

AFP

L'entrée en lice du général Sissi ne manquera pas d'exacerber l'antagonisme entre tenants d'une reprise en main musclée du pouvoir et partisans des Frères musulmans.

L'officier, qui a déposé le 3 juillet le président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, n'a rien dit de ses intentions mais aucune autre personnalité n'a émergé à l'approche du scrutin, qui pourrait avoir lieu dès avril. Les Egyptiens ne s'interrogent plus sur sa candidature mais sur la date de son officialisation.

Abdel Fattah al Sissi «va très probablement annoncer qu'il se présente à la présidence», a déclaré à Reuters un membre des services de sécurité ayant requis l'anonymat. «L'armée a exprimé son soutien à sa candidature lors d'une récente réunion», a-t-il ajouté.

Avant les législatives

La question de sa candidature est devenue plus pressante depuis que le gouvernement mis en place par l'appareil militaire a indiqué que la présidentielle pourrait avoir lieu avant les législatives.

Réagissant à une information de la chaîne MBC annonçant la candidature de son chef d'état-major, l'armée a fait savoir samedi qu'elle ne communiquait pas via des sources anonymes. Elle a invité la presse à faire preuve de professionnalisme, sans toutefois démentir.

L'intéressé lui-même n'a pas exclu de se présenter. «Voyons ce que l'avenir nous réserve», dit-il dans un entretien publié le 21 novembre par un journal koweïtien.

Selon MBC, Abdel Fattah al Sissi cédera les commandes de l'armée à Sedki Sobhi, actuel chef d'état-major.

(ats)

Votre opinion