Canada - Le gouvernement Trudeau survit à un vote de défiance
Publié

CanadaLe gouvernement Trudeau survit à un vote de défiance

Les députés canadiens ont approuvé la mise en œuvre du budget présenté en avril et qui contient notamment un plan de relance post-pandémie.

Justin Trudeau, en tête dans les sondages, pourrait être tenté à la fin de l’été de provoquer des élections anticipées.

Justin Trudeau, en tête dans les sondages, pourrait être tenté à la fin de l’été de provoquer des élections anticipées.

AFP

Le gouvernement minoritaire du Premier ministre canadien Justin Trudeau a survécu mercredi à un vote de défiance au Parlement sur une loi concrétisant l’entrée en vigueur du budget, écartant la perspective d’élections anticipées cet été.

Par 211 voix pour et 121 contre, les députés de la Chambre des Communes ont approuvé la mise en œuvre du budget présenté en avril et qui contient un plan de relance post-pandémie de 101,4 milliards de dollars canadiens (75,7 milliards de francs suisses) sur trois ans.

L’opposition conservatrice a voté en bloc contre le gouvernement Trudeau, qui a cependant pu compter sur le soutien de trois autres petites formations à la chambre basse du parlement. Le budget pour l’année 2021-2022, commencée le 1er avril, devra encore être approuvé par le Sénat, chambre haute du Parlement, une formalité attendue vendredi, avant les vacances d’été.

Réseau de garderies publiques

Après cette échéance et avec la campagne de vaccination contre le Covid-19 qui progresse rapidement au Canada, Justin Trudeau, en tête dans les sondages, pourrait être tenté à la fin de l’été de provoquer des élections anticipées dans l’espoir de retrouver la majorité absolue au Parlement qu’il a perdue lors du scrutin d’octobre 2019.

La pièce maîtresse du budget prévoit un investissement de 30 milliards de dollars (22,4 milliards de francs) sur cinq ans pour établir un réseau de garderies publiques de grande «qualité» et à bas prix afin d’encourager la participation des femmes sur le marché du travail.

Quelque 17,6 milliards de dollars supplémentaires (13,4 milliards de francs) doivent servir à «accélérer la transition verte» en aidant fiscalement les entreprises à réduire leur empreinte carbone ou en soutenant des projets de transport en commun dans plusieurs grandes villes du pays.

(AFP)

Votre opinion

0 commentaires