Publié

IndonésieLe gouverneur de Jakarta ira deux ans en prison

Un juge a ordonné l'incarcération du premier gouverneur chrétien de la capitale indonésienne depuis un demi-siècle.

Basuki Tjahaja Purnama a promis de faire appel de sa condamnation.

Basuki Tjahaja Purnama a promis de faire appel de sa condamnation.

Keystone

Le gouverneur chrétien de Jakarta a été condamné mardi à deux ans de prison pour insulte à l'islam, au terme d'une longue saga judiciaire. Ce procès était largement considéré comme un test pour la tolérance religieuse dans le plus grand pays musulman du monde.

Le juge Dwiarso Budi Santiarto a déclaré devant le tribunal de Jakarta que Basuki Tjahaja Purnama, battu fin avril aux élections mais encore en poste jusqu'en octobre, était «coupable de blasphème et condamné à deux ans de prison». Il a ordonné son incarcération.

Le procès de celui qui est surnommé Ahok s'était ouvert à la fin de l'année dernière à la suite de plaintes de musulmans concernant des propos tenus sur l'utilisation du Coran pendant la campagne électorale.

«Nous ferons appel», a toutefois répliqué le gouverneur alors qu'à l'extérieur du tribunal des conservateurs musulmans saluaient le verdict en scandant: «Dieu est grand».

Instrumentalisation

Connu pour son franc-parler, Ahok, avait déclaré que l'interprétation par certains oulémas (théologiens musulmans) d'un verset du Coran, selon lequel un musulman ne doit élire qu'un dirigeant musulman, était erronée. Les propos avaient provoqué une vague de contestation dans ce pays d'Asie du Sud-Est où toute référence à l'islam est très sensible.

Sous la pression et les appels à l'emprisonner, le gouverneur avait été inculpé fin 2016 de blasphème.

Cette affaire avait plané sur la campagne électorale et le scrutin pour le renouvellement de son poste de gouverneur, des experts dénonçant une instrumentalisation à des fins politiques. Mi-avril, le gouverneur, qui caracolait naguère en tête des sondages, a finalement été battu par l'ancien ministre de l'Education, le musulman Anies Baswedan.

Tremplin

Ahok, premier gouverneur non musulman depuis un demi-siècle et premier issu de la minorité chinoise, avait accédé automatiquement à cette fonction en 2014, après l'élection à la présidence de son prédécesseur Joko Widodo, dont il était alors l'adjoint. L'influent poste de gouverneur de la capitale de 10 millions d'habitants est considéré comme un tremplin pour l'élection présidentielle de 2019.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!