Genève: Le Grand Conseil craint le déménagement de la RTS
Actualisé

GenèveLe Grand Conseil craint le déménagement de la RTS

Les élus genevois, fâchés du déplacement de la RTS à Lausanne, ont voté vendredi une résolution pour éviter ce tranfert.

Genève veut rester un centre médiatique.

Genève veut rester un centre médiatique.

Keystone

Le plan de la RTS qui vise à déménager la division «Actualités» de la télévision de Genève à Lausanne d'ici 2024 fâche le Grand Conseil genevois. Les députés ont voté vendredi une résolution qui demande à l'exécutif de tout faire pour que la RTS renonce à ce transfert.

«Genève vit une hémorragie médiatique extrêmement inquiétante», a souligné le socialiste Thomas Wenger. Il a rappelé la disparition de La Suisse, du Journal de Genève, le déplacement du Temps et d?une part de la rédaction de La Tribune de Genève à Lausanne.

«Il est important pour Genève de conserver un centre médiatique fort», a ajouté le PDC Guy Mettan. Bien que préoccupé par les pertes d'emploi et le risque d'affaiblissement pour les organisations internationales et la place financière, le PLR comprend les mesures drastiques que doit prendre la RTS. La résolution a été acceptée par 57 voix contre 25 et 8 abstentions.

Le Conseil d'Etat n'a pas attendu la résolution du Grand Conseil pour réagir. L'exécutif a, dès qu'il en a eu connaissance, déploré cette restructuration qui «privera le canton d'une activité historique» et «éloignera de la principale place économique romande et premier centre mondial de coopération multilatérale les organes de décision et de traitement sérieux de l'information».

La SSR doit encore se prononcer sur ce plan de la RTS. La décision formelle sera prise par le conseil d'administration dans plusieurs mois, voire une année. Après le refus de l'initiative «No Billag» en mars dernier, la SSR a annoncé un plan d'économie de 100 millions de francs, mis en oeuvre dès 2019 et sur cinq ans.

(ats)

Votre opinion